Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Journées à thème et médiation culturelle

26 Septembre 2014, 13:36pm

Publié par véronique muzeau

Journées à thème et médiation culturelle

Les journées thématiques, qu’elles soient nationales, européennes ou mondiales, se sont multipliées ces dernières années. Leur intérêt est souvent d’être des temps forts de la médiation culturelle ou scientifique auprès du grand public.


On les regarde avec un brin d’ironie, comme des “marronniers” aptes à occuper les médias quand l’actualité est creuse. Il est vrai que peu de journées de l’année échappent désormais à ces “célébrations” presque rituelles. Certains jours cumulent trois thèmes !

Elles ont plus ou moins de succès : entre les Journées Européennes du Patrimoine qui attirent 12 millions de visiteurs en France, ou la plus confidentielle Journée Mondiale de Normalisation (le 14 octobre), l’écart est abyssal.

Leur multiplication peut aussi nuire à la cause qu’elles défendent : est-il bien raisonnable d’avoir une journée mondiale pour la vue le 10 octobre (OMS) et une journée nationale des aveugles et mal voyants le 4 octobre (journée d’ailleurs peu suivie par les associations concernées) ?


Un accès aux médias grand public


L’objectif des journées (ou des semaines, voire des mois) est avant tout d’accéder aux médias grand public et donc de communiquer.

Le plus souvent, il s’agit d’interpeller les consciences, d’alerter sur une question grave (violence, problème sanitaire ou social, risque environnemental). Ainsi, la journée mondiale du tourisme le 27 septembre a pour but de faire comprendre l’importance du tourisme sous ses aspects tant économiques que culturels ou sociaux. Il s’agit aussi de prôner un tourisme durable. Cette année, le thème en est “tourisme et développement communautaire”.


Rencontrer les acteurs scientifiques et culturels


Mais quand leur thème est culturel, les journées deviennent des temps forts de médiation culturelle ou scientifique. Et si ont tend à les rebaptiser rapidement “fête de”, c'est bien parce que c'est gai! Ainsi, la fête de la science s’est bien étendue pour durer désormais du 26 septembre au 19 octobre, et c’est une formidable occasion pour nouer le dialogue science et société au travers de nuits européennes des chercheurs” ou autres animations et conférences pendant lesquelles les savants viennent se raconter et expliquer leurs recherches au tout public.

 

Découverte sensorielle de la science et de la culture


La jeune fête de la gastronomie (typiquement française) propose plus de 9000 événements du 26 au 28 septembre. Bien sûr, il y a un objectif commercial, celui d’inciter les visiteurs à s’offrir quelques douceurs en boutique ou dans les restaurants. C’est d’ailleurs le Ministère de l’Economie qui porte la manifestation. Mais nombre de propositions relèvent aussi de la culture gastronomique et donc de la médiation culturelle : des conférences (avec ou sans dégustations) permettront de découvrir aussi bien l’agroforesterie que la fabrication du vin en Gaule, sans oublier la gastronomie moléculaire ou le patrimoine culinaire de Bourgogne.


Si ces journées permettent au grand public de comprendre que la chimie, l’histoire ou la sociologie sont amusantes et excitantes quand elles passent par le prisme de l’humain, de sa cuisine ou de ses réalisations architecturales, alors vivent les journées !

Voir les commentaires

Collégiale de Montmorency : audioguide passionné

19 Septembre 2014, 08:06am

Publié par véronique muzeau

Collégiale de Montmorency : audioguide passionné

Les journées du patrimoine, quelle belle occasion pour inaugurer la visite audio guidée « les chefs d'oeuvre de la Collégiale Saint-Martin » à Montmorency (93). Une réalisation Histoire de Son pour l'office de tourisme de Montmorency.

Récit des vrais acteurs du patrimoine

Très loin du commentaire formaté, théâtralisé... et souvent peu « impliqué », le contenu privilégie les rencontres avec les passionnés ! La substance de l'audio guide, ce sont les interviews d'une vitrailliste, d'un sculpteur ornemaniste, d'un ébéniste, de deux membres de la Société d'Histoire, de la guide attitrée et même du curé de la Collégiale, un descendant de la dynastie des Montmorency.

Du gothique au renaissant

Voici donc un moyen vivant et instructif d'admirer et de comprendre l'architecture de l'édifice, témoin de la transition entre gothique flamboyant et style renaissant. C'est le cas aussi des remarquables stalles des chanoines. Quant aux vitraux, les plus anciens datent du XVIe siècle. Ils nous racontent cette époque troublée par les guerres de religion et les guerres d'Italie. Ils nous parlent de cette famille des Montmorency, si proche du pouvoir royal. Et ils nous éblouissent par le talent des maîtres verriers qui ont su mettre à profit les évolutions des techniques du vitrail.

Audiodescriptions tactiles pour visiteurs déficients visuels

Comme il s'agit de son, l'audio guide est accessible aux visiteurs déficients visuels auxquels deux séquences de description tactile (les stalles et un pilier) sont particulièrement destinées.

L'audio guide est inauguré ce dimanche 21 septembre à 10 h,

dans la Collégiale Saint-Martin.

Il sera disponible ensuite à l'office de tourisme de Montmorency.

Voir les commentaires

Les webdocs pour la médiation culturelle du patrimoine

13 Septembre 2014, 12:35pm

Publié par véronique muzeau

Les webdocs pour la médiation culturelle du patrimoine

Le webdoc ou web documentaire, est devenu un genre journalistique à part entière. De nombreux sujets d'actualité sociale, politique, économique sont ainsi traités sous cette forme multimédia. Mais le webdoc peut aussi être un bon outil de médiation culturelle et scientifique. Pourtant, les musées et lieux de patrimoine en font encore rarement usage.

 

Qu'est-ce qu'un webdoc ?

 

C'est en fait un sujet

dont on a traité des angles multiples

à l'aide de différents médias. Dans l'idéal, le webdoc propose le média le plus approprié à chaque angle :

-le son pour un récit de mémoire, l'exposé d'un point de vue, un sujet musical ou linguistique,

-la vidéo pour un sujet qui nécessite d'être à la fois montré et expliqué (processus de création ou de fabrication, analyse d'un mouvement, restitution d'une ambiance),

-le texte écrit pour les informations précises : noms, dates, définitions et informations pratiques,

-les photos, dessins, infographies pour un visuel fixe (plan, détail d'un tableau, schéma explicatif, manuscrit).

 

Bref, le webdoc si on veut, c'est la médiation totale ! Différents langages, différents niveaux de lecture, différents sens sollicités, et tout le monde peut y trouver son compte !

 

Faire entrer le webdoc sur les site internet des musées

 

Pourtant, l'utilisation du webdoc comme outil de médiation n'est guère usité par les musées ou les lieux de patrimoine (culturel ou naturel). Bien souvent, les sites internet de ces structures distillent leur offre « rich média » dans différentes pages ou proposent en vrac des « multimédia », quand ils ne se contentent pas de quelques photos ou d'une simple vidéo qui remplit alors plus une fonction de communication que de médiation.

 

Utiliser le webdoc en scénographie

 

Dans la scénographie, le webdoc reste également rare alors qu'il peut sortir du web pour intégrer les murs des musées ou centres d'interprétation. On trouve souvent sur les bornes multimédia des « serious games » (quizz ou puzzles pédagogiques) ou des visites en 3 D simples. Un webdoc y aurait sa place car il permettrait de proposer au visiteur des contenus complémentaires s'il souhaite approfondir.

Le webdoc est en effet l'outil interactif par excellence puisque le visiteur peut choisir son cheminement dans le documentaire, sélectionner les informations, les scénarios possibles, comme autrefois, les bons vieux « livres dont vous êtes le héros ». Et en matière de pédagogie, qui dit interactivité dit appropriation des connaissances par l'utilisateur. Voilà pourquoi le webdoc est un bon outil de médiation culturelle et scientifique puisqu'il transmet du savoir et qu'il explique.

 

Quelques exemples de webdocs de médiation culturelle et scientifique

 

Certains se mettent donc au webdoc de patrimoine avec bonheur. Pionnière en la matière, la région Aquitaine et son site culturesconnectees, branché depuis longtemps déjà sur la formule webdoc. Le Conseil Général du Puy de Dôme y a pensé aussi pour valoriser la chaîne des Puys.

On dégustera également le plus récent herbier 2.0 du Muséum National d'Histoire Naturelle qui permet d'explorer ses collections botaniques mais aussi ses coulisses.

 

Réaliser son webdoc

 

Il existe des outils pour réaliser un webdoc ; ce sont des plateformes – gratuites ou non - utilisées par les journalistes, donc pourquoi pas par les médiateurs ?

Les prestataires créateurs de contenus (comme Histoire de Son) sont là pour réaliser tout ce qui ne peut être fourni en interne : vidéo, audio, photo, infographies, animations 3 D, jeux, etc.

Reste une exigence de taille pour réaliser un bon webdoc : une histoire ! Le webdoc suppose une narration, donc une mûre réflexion sur ce qu'on veut transmettre et comment. Pour aboutir à un web documentaire cohérent et qualitatif, la réflexion doit être menée conjointement par les médiateurs du site et les prestataires créateurs de contenus.

Voir les commentaires