Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Articles avec #documentaire sonore

Tourisme culturel et numérique, médiation du patrimoine en février 2017

30 Janvier 2017, 16:40pm

Publié par véronique muzeau

Tourisme culturel et numérique, médiation du patrimoine en février 2017

Un mois court mais dense... en particulier du côté des rendez-vous autour de l'audio.

Culture sonore

Les apéros sonores sont des séances publiques d’écoute radiophonique tous les premiers mercredis des mois pairs à 19 heures dans les bars nantais ; le prochain a donc lieu le mercredi 1er février 2017 à L’Art Scène à Nantes (44) et il portera sur « Les animaux, parce qu’ils devraient être plus nombreux. »

 

C'est parti pour le Festival Longueur d'ondes de la radio et de l'écoute à Brest (29), jusqu'au 5 février 2017. On y croise aussi bien des fortes personnalités du micro que de discrets mais efficaces documentaristes sonores ou encore les âmes des radios associatives.
Un événement en harmonie avec la Semaine du son qui propose de redécouvrir son ouïe au travers d'animations partout en France et en Belgique, parfois jusqu'à la fin du mois.

 

Ainsi, le concours de Mixage Fou vous propose de réaliser des petites œuvres en détournant sa banque sonore sur le thème de la biodiversité. C'est ouvert à tous et c'est jusqu'au 5 mars 2017.

 

Du 17 au 19 février 2017, c'est en Suisse à Bern qu'on pourra laisser traîner ses oreilles au sonOrh festival de la création sonore. Au programme : documentaires, concours, et même une pièce radiophonique érotique...

 

Tourisme culturel

Au carrefour de la culture, du tourisme et du numérique, Territoires sensibles, ce sont des journées professionnelles consacrées à la mise en récit du territoire, en particulier via des démarches artistiques innovantes. 
Ces rencontres ont lieu les 9 et 10 février 2017 à Marseille (13).

 

Valorisation des patrimoines

Archipédie est une encyclopédie numérique collaborative sur l’architecture tout juste en train de naître... et pour l'occasion une table-ronde “Enseigner l’architecture à l’ère des réseaux de savoirs et des humanités numériques” est organisée le mercredi 15 février 2017 à la Cité de l'architecture et du patrimoine (Paris).

 

« Sauve Qui Peut », c'est le nom d'un colloque consacré à la protection des biens culturels, jeudi 16 février 2017, à Dijon (21). Il y sera question des bâtiments, objets, sites archéologiques, monuments ou collections du patrimoine culturel et de leur pérennité, y compris le patrimoine de proximité. Le colloque n'oublie pas cependant le virtuel et aborde la nouvelle question des archives numériques.

 

Virtual reality, du 24 au 26 février 2017 à Paris, est le salon de la réalité virtuelle et des technologies immersives.
Une partie de l'événement est réservée aux professionnels, mais il ouvre ses portes au grand public tout le week-end et propose de tester les innovations qui pourraient réinventer notre quotidien. Tous les domaines sont concernés : santé, industrie, éducation, loisirs et bien sûr le tourisme et la culture !

 

L'UDPN est le réseau des acteurs de la numérisation du patrimoine et usagers des patrimoines numérisés : conservation, médiation, éducation, création et recherche. Il propose un séminaire itinérant dont la prochaine séance est consacrée à « La modélisation du développement d’applications "durables" pour la mise en valeur du patrimoine muséal », lundi 27 Février 2017 au Centre Pompidou, Paris.

 

Culture, handicap et accessibilité

Les Assises nationales "Droits culturels et politiques publiques", le 24 février 2017, au Sénat à Paris aborderont les questions de la participation de tous à la vie culturelle et de l'égal accès au service public de la culture, sa continuité, et son adaptabilité, en particulier pour les personnes souffrant de différents handicaps physiques, mentaux ou psychiques.

Voir les commentaires

Semaine du son, petite sélection

24 Janvier 2017, 19:03pm

Publié par véronique muzeau

Semaine du son, petite sélection

La Semaine du son retient forcément l'attention de Tous Curieux/Histoire de son... Les rendez-vous autour du sonore et de l'audio sont nombreux jusqu'au 11 février 2017. Impossible d'en dresser la liste exhaustive ; à défaut d'un tour horizon, voici une petite sélection.

 

Données sémantiques et audio

En préambule de l'excellent festival de la radio et de l'écoute Longueur d'ondes, sur notre territoire (le Finistère), une conférence qui nous fait dresser l'oreille. Elle s'intéresse à la problématique de la recherche automatisée des données sonores. Comment repérer l'information ou la captation pertinente dans un fichier numérique audio ? Comment insérer des marqueurs dans des fichiers son pour pouvoir ensuite les classer, les répertorier, etc. Bonne question ! Éléments de réponse le 26 janvier 2017 à Brest (29) avec les chercheurs d'Orange Labs.

 

Langage des cloches

  • Thibaut Laplace, délégué pour la Meurthe-et-Moselle de la Société Française de campanologie commente les enregistrements de différentes cloches locales, pour expliquer la signification de ces sonneries du temps civil ou religieux, et les différences de sonorités d'une cloche à l'autre. Une conférence d'art et de patrimoine campanaire à suivre le 26 janvier 2017 à Villers-les-Nancy (54).
  • Un débat a lieu le 27 janvier au CNIT de La Défense (92) après la présentation des principaux résultats de l’enquête menée en 2016 auprès de différentes paroisses à travers la France sur les cloches et leur perception.
  • Le 28 janvier 2017, c'est à Toulouse (31) qu'une autre conférence vous présente les différents usages du carillon Levêque de 1877 : volées ordonnancées, angélus, Nadalet, comptines..

 

Quand le son inspire l'image

Pour une fois, on part du son et c'est lui qui va déterminer l'image... La Semaine du son est l'occasion de lancer un concours international de création d’images sur une composition sonore musicale signée Greco Casadesus et Grégory Cotti. Les vidéastes amateurs et professionnels seront invités à s'exprimer sur ce qu'ils entendent et ils auront un an pour le faire. Ce lancement, le 27 janvier 2017 à Paris, sera suivi d'une table ronde sur la relation son/image.

 

L'ouïe par la langue des signes

En plus du handicap visuel, le handicap auditif a trouvé sa place dans la semaine du son ! Ça ne s'invente pas, c'est à Sens (89) qu'on vous propose une découverte des sons par la langue des signes du 30 janvier au 3 février 2017.

 

Immersion sonore dans l'univers du bébé

On vous en a déjà parlé l'an dernier, « Prosodie » d'Émilie Mousset est une octophonie à écouter sur un tapis et des coussins, dans l'obscurité, et de préférence entouré de bambins. C'est une performance, entre pièce radiophonique et composition acousmatique, interprétée en direct. On appréciera les réactions du très jeune public interpelé par du son, et rien que du son : le babil, les rires, et petits bruits du quotidien de la très tendre enfance. Concert à suivre le 1er février 2017 à Bordeaux (33).

 

Audioguide de Strasbourg imaginé par ses habitants

« Vous êtes ici » est à écouter immobile, pour explorer la ville seulement par les oreilles, au fil des 17 points d'intérêt de Strasbourg (68) revisités par les habitants et la compagnie Le Bruit qu'ça coûte, les 3 et 4 février 2017.

 

Et la Semaine du son propose bien d'autres thèmes et événements : formations et métiers du son, urbanisme et acoustique, prévention des troubles de l'audition, biodiversité et paysages sonores, création artistique et performances audio, écoutes collectives de documentaires, portes ouvertes de studios ou de radios, ateliers pratiques, lectures à haute voix, parcours audio sensibles, productions, démonstrations et diffusions de son spatialisé, multicanal, etc.

Téléchargez le programme complet de la Semaine du son en France et en Belgique.

Voir les commentaires

Des expositions, balades et concours sonores pour l'été

29 Juillet 2016, 10:14am

Publié par véronique muzeau

Des expositions, balades et concours sonores pour l'été

Avant notre pause estivale, voici quelques idées pour ceux qui aiment se cultiver ou s'émerveiller en écoutant : expositions à bases de son, balades sonores ou même concours pour créateurs audio, juste pour le plaisir.

 

Concours de création sonore

Avis aux créatifs dotés d'un micro, d'un enregistreur et d'oreilles sensibles, le fameux concours d'Arte Radio, Rue89 et Hindenburg recommence cet été. Il s'agit de composer une carte postale sonore de 4 minutes maximum sur vos activités estivales. Pour le reste, la forme est totalement libre ! Vous avez jusqu'au 31 août 2016 pour participer.

Toutes les créations seront diffusées sur l'audioblog d'Arte et les gagnants profiteront notamment du logiciel Hindenburg Journalist Pro pour 1 ou 2 ans.

 

Les adeptes des « devoirs de vacances » ou ceux qui n'aiment pas le farniente peuvent carrément profiter de l'été pour participer au prix de la création documentaire du festival Longueur d'ondes de la radio et de l'écoute à Brest (Finistère). Mais ils ont jusqu'au 15 octobre 2016.

 

Audio en festival

Le Rewind festival pour les 30 ans de l'association Phonurgia Nova, c'est encore jusqu'au 4 août 2016 à Arles (13). On y découvre installations et photo-phonies et on y suit des temps forts :

  • la Nuit du Silence ce 30 juillet 2016 à l'écoute des murmures et des secrets de la ville, et le 1er août 2016,

  • la Nuit (sonore) de l'Année, itinérante, au fil des rencontres entre l'association et les artistes ou créateurs radiophoniques depuis 30 ans,

  • un colloque « où va la création radiophonique ? » le 4 août 2016.

En marge du festival Rewind, vous pouvez suivre jusqu'au 30 octobre 2016 les « promenades sonores à Arles », 13 narrations et fictions signées Kay Mortley, à télécharger et à découvrir en marchant dans la ville.
 

Balades et déambulations sonores

 

Tous Curieux/Histoire de son continue à produire des parcours audio documentaires, bien ancrés dans leur territoire, avec les témoignages des acteurs de ces territoires. Ainsi, vous pourrez découvrir l'île d'Ouessant (Finistère) dans la toute nouvelle application mobile du parc naturel régional d'Armorique « Vivez l'Armorique !». Vous saurez tout des moutons d'Ouessant, du phare du Stiff, et surtout de la vie insulaire, de la façon dont les habitants composent avec la rareté.

 

Les fééries nocturnes du collectif Fées d'hiver c'est un parcours nocturne artistique et poétique en vallée de Crévoux (05). L'édition 2016 propose de découvrir en déambulation nocturne 12 installations lumineuses, sonores ou visuelles. Plusieurs dates sont proposées jusqu'au 9 août 2016.

 

Un peu partout, artistes, villes d'Art et d'Histoire, sites, monuments et offices de tourisme proposent des balades sonores pour arpenter les patrimoines culturels ou naturels. Même la presse locale s'y met comme la Montagne à Châtel-Montagne (63).

 

L'abbaye de Noirlac (18) – centre culturel de rencontre - explore depuis longtemps l'univers sonore qui l'entoure. Ainsi sont nés les sons de territoires car le monde doit s'écouter autant qu'il se regarde.

 

 

Exposition du musée d'art moderne de Troyes

Exposition du musée d'art moderne de Troyes

Expositions à écouter

 

Pour ceux qui douteraient de l'intérêt du son en exposition, voici la preuve qu'il peut devenir l'objet d'attention premier du visiteur.

La nature, ce n'est pas seulement la verdure, c'est aussi toute une palette de bruits et de cris d'animaux, de bruissements végétaux... Les audio naturalistes le savent bien, eux qui captent la biodiversité sonore et l'entendent se réduire, elle aussi...
La fondation Cartier rend hommage au célèbre bio acousticien et compositeur Bernie Krause, auteur du « Grand Orchestre des animaux » ; son œuvre inspire ici d'autres artistes et créateurs sonores, exposés jusqu'au 8 janvier 2017.

 

Avec l’audio naturaliste Fernand Derousen, le parc national des Écrins vous plonge dans « le son des altitudes », une exposition immersive sur les paysages sonores de montagne : animaux, eau, vent...c'est la nature sauvage qui vous parle, accompagnée de photographies.

 

Le musée d'art moderne de Troyes propose quant à lui une exposition réflexion sur notre rapport au son. « Expérience sonore » est réalisée avec le centre d'art contemporain / Passages et imbrique création sonore, bruitisme, musique et arts plastiques, jusqu'au 21 août 2016.

 

Qui dit son, dit tôt ou tard musique. Et pourquoi pas l'électro ? Avec « Electrosound, du lab au dancefloor » l'espace fondation EDF (Paris, 6e) consacre l'une de ses expositions à l'histoire et à la composition des musiques électroniques et électroacoustiques.

 

Et puis jusqu'au 4 septembre 2016, petits et grands peuvent traverser le Brouhaharium du Vaisseau à Strasbourg (67) et produire eux-même des sons sur les machines musicales de l’artiste Michael Bradke.

 

Enfin, si vous n'aimez ni créer ni sortir ni vous promener, il reste une activité auditive idéale pour paresser en vacances : écouter un livre audio !

Voir les commentaires

Tourisme culturel et numérique, médiation du patrimoine en mars 2016

26 Février 2016, 17:28pm

Publié par véronique muzeau

Tourisme culturel et numérique, médiation du patrimoine en mars 2016

Ça sent le renouveau printanier pour l'art numérique : plusieurs festivals et événements sont programmés en ce mois de mars 2016.

La création sonore nous promet aussi quelques beaux rendez-vous et la médiation culturelle numérique n'est pas en reste.

 

 

L'art en mode numérique

 

 

  • Art, innovation et numérique sont les trois mamelles du Mirage Festival qui a lieu du 2 au 6 mars 2016 à Lyon. Son volet « Open Creative Forum » se joue en mode collaboratif.

 

  • Comment les anthropologues, réalisateurs, plasticiens, ingénieurs pensent-ils et interprètent-ils le monde numérique ? Installations et débats pour tenter de répondre à cette vaste question aux Anthropologies Numériques organisées par Le Cube à Issy-les-Moulineaux (92) du 10 au 12 mars 2016.

 

  • Le festival « Croisements numériques », du 16 au 30 mars 2016 à Saint-Nazaire (44), s'interroge sur les rapports entre nos corps et les nouvelles technologies de l'information et de la communication, au travers d'expositions, animations, ateliers, rencontres. conférences, spectacles et d'une journée professionnelle.

 

  • Même s'il est surtout consacré aux arts visuels, comme son nom l'indique, « Vidéoformes » se veut un festival pluridisciplinaire, ouvert à toutes les créations numériques, du 17 mars au 2 avril 2016 à Clermont-Ferrand (63).

 

  • Festival augmenté, « Tropisme » mêle installations expositions et spectacles qui font la part belle à la création digitale, du 23 mars au 8 avril 2016 à Montpellier.

 

 

La création sonore

 

  • Concerts, création sonore et poésie sonore sont diffusés par le réseau pendant l'Audioblast Festival #4, du 27 février 1er mars 2016.

 

  • Un laboratoire sonore d'expérimentation en poésie et art, c'est ainsi que se définit la performance FabrikaVoxa à suivre le 3 mars 2016 à l'espace multimédia Gantner de Bourogne (90).

 

  • « Lieux perdus » est un concert immersif à écouter en son 3D au casque, interprété par Le balcon, avec la mise en scène sonore de Benjamin Lazar, le 5 mars 2016 à Compiègne (60).

 

  • Une exposition destinée aux plus jeunes qui mêle arts plastiques et sonores, c'est le « Jardin Sonore » proposé par le Quartier, centre d'art contemporain de Quimper (29) du 5 au 27 mars 2016.

 

  • Et un p'tit quatre-heures

 

 

  • La Journée Territoires du documentaire sonore, est organisée le 18 mars 2016 à Paris, par l’Ina et l’ Addor (association pour le développement du documentaire radiophonique et de la création sonore). Une occasion pour les documentaristes radio de toutes générations d'échanger sur leur expérience les évolutions les plus récentes liées au numérique. Des séances d’écoute sont aussi prévues.

 

  • Espace-son est un séminaire international qui permet une approche interdisciplinaire des milieux sonores. Il a lieu du 21 au 25 mars 2016 à l'Université Paris 8, en partenariat avec la Semaine des arts.

 

 

 

La médiation culturelle numérique

 

  • Entre création artistique et médiation culturelle, le Musée national Jean Jacques Henner (Paris) propose à ses visiteurs de créer leurs propres œuvres numériques à partir d’éléments de tableaux de l’artiste, le 1er mars 2016, dans le cadre de ses nocturnes.

 

  • Gazouillez musées ! Devenu un véritable temps fort de la communication et de la médiation culturelle des musées, la #MuseumWeek a lieu du 28 mars au 4 avril 2016 sur le réseau social Twitter. Retrouvez les 7 thèmes et les 7 hashtags ici.

 

 

 

Le tourisme culturel et numérique

 

 

  • Un workshop est consacré à l'œnotourisme et au numérique à Bourges les 22 et 23 mars 2016. Des tables rondes et des débats permettront de dresser un état des lieux et de confronter les points de vue des différents acteurs du tourisme du vin en Berry. L'idée est de proposer ensuite de nouvelles expériences aux visiteurs : applications numériques à destination touristique, technologies 3D etc.

 

  • Les technologies virtuelles appliquées au tourisme culturel et au patrimoine seront notamment au programme du « Laval Virtual » le forum des technologies immersives, du 23 au 27 mars 2016 à Laval.

 

Voir les commentaires

Marie Popeck, plasticienne du son

10 Février 2016, 10:34am

Publié par véronique muzeau

Marie Popeck, plasticienne du son

L'univers du son est d'une richesse infinie quand on se plonge dedans. Voici une exploration minutieuse de l'installation d'une plasticienne de la matière sonore, Marie Popeck, rencontrée au festival Longueur d'ondes de Brest.

 

Et oui, encore une ode au son, à l'ouïe, à l'auditif dans ce blog. Inévitable quand on a fait un tour à l'excellent festival Longueur d'ondes de la radio et de l'écoute à Brest, du 4 au 7 février 2016. L'occasion pour Tous Curieux/Histoire de Son de croiser d'autres passionnés de l'audio, parfois très éloignés de notre pratique.

La particularité de ce festival est qu'on y évoque vraiment le son sous toutes ses formes : documentaire, information et actualité radiophoniques, musique, fiction, création et art sonore.

 

Allongé et en chaussettes

 

À nul autre pareil, Longueur d'ondes est un festival qu'on peut vivre allongé et en chaussettes, blotti dans une cabine tapissée de coussins, ou étalé sur une couette pour écouter, juste tendre l'oreille, voire oublier qu'on a des yeux (ça les repose !).

Le festival propose des dispositifs d'écoute teintés d'imagination et d'humour

Le festival propose des dispositifs d'écoute teintés d'imagination et d'humour

 

Bon, c'est quand même visuel parfois, comme cette installation coup de cœur : Forêt d’écouteurs en Rêve majeur.

 

 

800 écouteurs pour interroger notre rapport au son

 

 

Elle est signée Marie Popeck, une artiste de la matière sonore basée à Amiens. Elle décline cette passion au fil d'installations, films expérimentaux ou dispositifs sonores pour le théâtre et Marie aime les bruissements.

 

 

La forêt d'écouteurs en rêve majeur est une installation onirique et une œuvre qui questionne notre rapport au son.

 

Elle est constituée de 800 écouteurs suspendus à un faux plafond noir, des oreillettes surtout, quelques casques, autant de sources sonores potentielles dont une vingtaine seulement émettent réellement du son. La plupart des écouteurs sont usagés ou défectueux.

 

Le visiteur doit donc chercher les sources des faibles sons qui lui parviennent dans la forêt d'écouteurs suspendus.

L'installation interroge déjà notre rapport corporel à l'ouïe et notre position d'écoute : certains écouteurs sont placés très hauts, d'autres au ras du sol.

 

Pour Marie Popeck l'emploi d'écouteurs de récupération était indispensable pour figurer l'objet de grande consommation qu'ils sont devenus, l'oreillette de smartphone en particulier.

Ce sont des écouteurs de mauvaise qualité qui rendent peu justice au son. Et en décortiquant quelques-uns, Marie a pu constater que ce sont en effet des objets éphémères.

 

 

Un cache-cache sonore

 

L'installation est ludique, comme un cache-cache sonore, à condition d'oser entrer dans la forêt ; le public est laissé libre de s'engager dans l'installation, rien ne lui indique qu'il doit le faire.

 

Justement, voici un visiteur : il cherche, il s'engage, il fouille et porte les écouteurs à ses oreilles à la recherche des sons.

 

 

 

L'installation a déjà été exposée une dizaine de fois...mais le public réagit toujours différemment selon les circonstances. En plein air, les enfants sont plus nombreux à rencontrer l'œuvre. Eux s'emparent facilement de l'installation et incitent leurs parents à oser y entrer, à répondre à l'invitation de l'artiste.

 

 

Et quand on attrape un écouteur qui fonctionne, qu'entend-on ?

On entend un rêve, c'est l'autre sujet de prédilection de Marie Popeck.

 

 

Une écoute fragmentée et compressée

 

 

L'artiste est partie d'un rêve personnel qu'elle a raconté en 8 fragments sonores : 2 pistes voix, 2 parties électroacoustiques et 4 qui mêlent musique et bruitage. Ce sont les matières que Marie Popeck aime travailler, car elles mettent aussi en question notre culture sonore, la représentation imagée que nous avons des sons, notre visualisation de ces bruits.

Car Marie Popeck travaille aussi les images, elle réalise des films expérimentaux.

 

 

La Forêt d'écouteurs en rêve majeur aborde aussi notre rapport au format sonore : le son numérique est généralement compressé (en mp3), les supports n'offrent pas toujours une qualité d'écoute très riche, et seules certaines fréquences sonores parviennent à nos oreilles.

 

Et qui dit « format » dit aussi durée, temporalité ; notre écoute se fragmente, elle est éclatée, ce que Marie Popeck a voulu souligner.

 

 

 

Pour comprendre davantage la démarche de Marie Popeck, il faut découvrir aussi le parcours de l'artiste et sa progression dans l'univers du son.

 

 

Comme beaucoup, la créatrice est venue au son par la musique (accordéon et piano), puis les rave party et leurs hauts-parleurs. Elle s'est intéressée alors aux musiques électroacoustiques et électroniques, et a même pratiqué le chant...mais avec des goûts trop éclectiques pour poser véritablement sa créativité.

C'est finalement l'image qui l'a aiguillée, via les cours de cinéma expérimental : le travail des canadiens Norman McLaren, Maurice Blackburn autour de l'audiovision et la non synchronicité son/image.

Elle s'est ensuite penchée vers Pierre Schaeffer, l'objet sonore et la radio.

Elle a poursuivi ses recherches et découvert John Cage, grâce à Vincent Ciciliato.

Elle est passée aux prises de son, en autodidacte.

Puis a suivi une formation à la MAO (musique assistée par ordinateur) pour acquérir quelques bases techniques.

Enfin, un cours de psycho-acoustique musicale, au sein d'un master recherche et pratique artistique, a décuplé son imagination créatrice.

 

 

 

 

Rendre le son plus palpable

https://myspace.com/mariepopeck

Marie Popeck ne fait que commencer son exploration de la matière sonore et du rêve.

La Forêt d'écouteurs en rêve majeur s'incrit d'ailleurs dans une série plus vaste, les Scénarêves, ou la reconstitution du rêve par le son. Elle a commencé avec une œuvre vidéo en pellicule grattée et se prolongera par un spectacle de rue.

Marie a aussi créé un dispositif sonore pour le théâtre en octophonie (huit pistes d'écoutes) avec hauts-parleurs piézoélectriques.

Elle projette également de rendre le son plus visible dans le milieu du cinéma. Elle prépare donc un film pour, dit-elle, « rendre le son plus palpable ».

 

 

 

Terminons par une autre vibration ressentie lors du festival Longueur d'ondes. Elle est pour la Prosodie d'Émilie Mousset, délicieuse octophonie qui nous replonge dans la prime enfance, dans l'univers sonore du bébé, des babillages aux bruits de bouche, en passant par la boite à musique. Et c'est justement de musicalité du langage qu'il est question, la définition même de la prosodie. Comme artiste du son, Émilie Mousset est bel et bien une compositrice.

 

Voir les commentaires

La saison du son et de la radio

26 Janvier 2015, 09:05am

Publié par véronique muzeau

Une manifestation pour redonner toute sa place au son

Une manifestation pour redonner toute sa place au son

La Semaine du Son a commencé et dure jusqu'au 8 février 2015 partout en France. L'une de ses déclinaisons majeures est le festival de la radio et de l'écoute Longueur d'ondes à Brest (Finistère). À Paris, l'opération se terminera par le salon Le radio à Paris.

 

LE FESTIVAL DE LA RADIO ET DE L'ÉCOUTE À BREST

Du 27 janvier au 1er février, le Festival de la radio et de l'écoute Longueur d'ondes, à Brest vivra sa 12e édition, comme la Semaine du Son qui a lieu partout en France.

Longueur d'Ondes s'intéresse avant tout au contenu, au programme, et surtout à ce que le son peut transporter comme émotions, comme culture, comme sensations...

Voilà pourquoi la programmation du festival est essentiellement composée de débats, d'entretiens, de séances d'écoute, d'émissions en direct, d'ateliers ...voire de concerts ou de spectacles qui mettent en valeur le son.

 

Création et art sonore

À découvrir entre autres singularités, la « chaire de dramaturgie sonore au théâtre » de l'université de Québec à Chicoutimi ...si, si, ça existe !

Vous pourrez aussi expérimenter un dispositif interactif de création sonore en live baptisé « mouture graine de sons ».

Le son comme matière de création, c'est aussi une « exposiSON » dans laquelle plusieurs tableaux du Musée des Beaux-Arts de Brest sont mis en sons,

un ciné-concert,

des créations sonores et musicales,

une réalisation en multi-canal 5.1 et au passage la rencontre avec un compositeur de musique électroacoustique...

les élèves du conservatoire de Brest vont aussi donner un concert électroacoustique.

 

À voir également, un film documentaire sur la réalisation des fictions sonores de France Culture; les écoliers brestois pourront suivre en direct une réalisation sur l'espionnage : « les oreilles rouges » de Stéphane Michaka.

Le jeune public pourra même participer à l'enregistrement d'une fiction radio qui sera diffusée sur la webradio Oufipo, née du festival.

Et même les tout-petits de 1 à 3 ans pourront dresser l'oreille dans la « cabane à sons ».

Le festival Longueur d'ondes c'est d'ailleurs aussi un volet scolaire les 29 et 30 janvier.

Les plus grands peuvent aussi apprendre avec cette master class proposé par l'INA : « drones à l'écoute », par Benoît Labourdette, qui est cinéaste et passionné des technologies numériques.

 

La radio comme instrument politique

Vous pourrez donc voir une pièce de théâtre Hate radio sur le rôle de la radio des Mille Collines dans le génocide au Rwanda ...c'est sur la scène du Quartz et ce sera suivi d'un débat.

La radio politique c'est aussi la lutte citoyenne pour la renaissance de Radio Mont aiguille en Isère,

ou encore, bien sûr, des documentaires sonores à écouter ; des documentaristes à rencontrer...

À suivre également, l'analyse de l'année politique par le journaliste Hubert Huertas de Médiapart ou une table ronde sur les écoutes policières et militaires ...

 

Quelques grandes figures radiophoniques

Au festival Longueur d'Ondes ...on peut aussi rencontrer des « personnages » de la radio :

-Des animateurs ou des journalistes célèbres qui témoignent comme Jacques Pradel, Alain Finkielkraut ou Xavier Delaporte qui reviendra sur la chronique numérique de France Culture « ce qui nous arrive sur la toile ».

-Des conteurs ou des poètes qui donnent de la voix.

-Des techniciens du son comme Gilles Davidas, l'un des réalisateurs les plus chevronnés de Radio France.

-D'autres acteurs de la radio comme Andrew Orr, l'un des fondateurs de Radio Nova.

 

Ici et là, pendant ces 5 jours à l'occasion de Longueur d'ondes, Brest est parsemée d'émissions radio ou de dispositifs d'écoute, dans des librairies, centres d'arts, musées, à la fac ou au cinéma.

 

LA SEMAINE DU SON PARTOUT EN FRANCE

 

Ce n'est pas un hasard, c'est la Semaine du Son partout en France jusqu'au 8 février 2015. Cette semaine a pour ambition de nous faire comprendre les enjeux sociétaux du son. La Semaine abord donc aussi bien la forme que le contenu du son, la culture qui s'y attache, que la qualité de notre environnement sonore, les problématiques de bruit et de pollution sonore.

 

Le son comme bruit ou la pollution sonore

Ainsi à Bordeaux le 2 février 2015, la SACEM Université vous propose un atelier Comment bien sonoriser et insonoriser votre établissement ?

Voilà pour le confort. Mais la semaine aborde aussi la prévention des risques auditifs, par des concerts Peace and Lobe, ou d'autre moyens, comme cette exposition « Encore plus fort » pour sensibiliser aux risques auditifs liés aux musiques amplifiée au Conservatoire Marcel Landowski de Troyes.

 

La dimension sensorielle du son

Certaines manifestations de la Semaine touchent à la dimension sensorielle du son avec Le banquet de l’ouïe qui mêle exploration des sens auditif et gustatif, dimanche 8 février 2015, à Brumath (67). Michelle Schneider est au fourneau et le naturaliste sonore Fernand Deroussen aux micros et c'est une idée de la compagnie Le bruit qu'ça coûte. La compagnie propose d'autres événements en Alsace notamment du théâtre musical avec « l'homme qui plantait des arbres ».

Le handicap auditif

Le film La famille Bélier qui aborde avec humour et émotion la surdité mais aussi la culture sourde et sa langue des signes est l'occasion d'un débat proposé par la Mutualité Française à Nîmes, le 31 janvier 2015.

 

La dimension artistique du son

Le son en interaction avec d'autres expressions artistiques

jusqu'au 31 janvier 2015, la bibliothèque d’Olivet (Loiret) vous propose de découvrir Alsos de Scenocosme. Une exposition, ou plutôt une installation originale qui mêle lumière et son. Les spectateurs, munis de lampes-torches, déambulent dans l’espace de la clairière. A l’intérieur, ils éclairent les fleurs fluorescentes dispersées dans les branchages. Leurs pistils abritent des capteurs de lumière et chaque fleur diffuse alors des sonorités variées. Le son est fonction des intensités lumineuses reçues par les fleurs.

 

Le son comme art musical

Bien sûr, c'est la base, et la semaine du son propose de multiples ateliers de création musicale.

Vous pouvez aussi vous rendre dans le Morbihan à Plougoumelen où on vous propose un « voyage enchanté au fil du temps », autrement dit, un concert en forme d'exploration de la voix chantée, depuis le chant grégorien jusqu’aux comédies musicales. C'est un ténor italien qui propose ce concert pédagogique et participatif ; il est accompagné d'une pianiste, percussionniste et compositrice.

 

Le son comme art en soi

Place aux créations et installations sonores comme celle de Tommy Lawson sur la ville, le paysage sonore urbain, à écouter à Bastia,

ou au Sonorama de la compagnie Ouïe Dire à découvrir à Albi (Tarn).

 

La dimension culturelle du son

Que sont nos sons familiers ? Que nous apprend l'audio ?

C'est ce thème qu'abordent les différentes balades sonores, notamment les lectures de paysages proposées dans plusieurs régions,

ou les projections de documentaires sur le son comme « « pianomania », le portrait d'un accordeur de piano à la médiathèque d'Aubagne(13) le 28 janvier 2015.

 

La semaine du son, c'est aussi dans les Côtes d'Armor où il existe un Centre de Découverte du Son à Cavan qui vous propose une soiré d'écoute des sons du territoire avec écoute de programmes sonores de territoires, informations et discussions autour de ces observatoires.

 

Le son comme argument de vente

Et oui, il existe des designers sonores qui peaufinent avec soin le « bruit » de votre cafetière, des voitures électriques trop silencieuses, ou des « chips » que vous croquez …

Vous pourrez découvrir ce métier à la médiathèque Verlaine de Metz ou à l'école supérieure des Beaux-Arts du Mans.

 

La Semaine du Son est aussi l'occasion de proposer des visites de studios, ateliers radio, portes-ouvertes de magasins hi-fi, démonstrations de mixage audio et ateliers acoustiques pour comprendre la physique du son.

 

LE SALON DE LA RADIO À PARIS

 

Enfin, du 8 au 10 février 2015, c'est le salon de la radio à Paris. Cette fois, il s'agit bien de promouvoir la radio comme secteur économique avec des stands pour découvrir les différentes stations en vue ou les derniers matériels ou logiciels de production et de diffusion, les prestataires, studios, producteurs indépendants, ou organismes de formation à la radio.

 

Voir les commentaires

Collégiale de Montmorency : audioguide passionné

19 Septembre 2014, 08:06am

Publié par véronique muzeau

Collégiale de Montmorency : audioguide passionné

Les journées du patrimoine, quelle belle occasion pour inaugurer la visite audio guidée « les chefs d'oeuvre de la Collégiale Saint-Martin » à Montmorency (93). Une réalisation Histoire de Son pour l'office de tourisme de Montmorency.

Récit des vrais acteurs du patrimoine

Très loin du commentaire formaté, théâtralisé... et souvent peu « impliqué », le contenu privilégie les rencontres avec les passionnés ! La substance de l'audio guide, ce sont les interviews d'une vitrailliste, d'un sculpteur ornemaniste, d'un ébéniste, de deux membres de la Société d'Histoire, de la guide attitrée et même du curé de la Collégiale, un descendant de la dynastie des Montmorency.

Du gothique au renaissant

Voici donc un moyen vivant et instructif d'admirer et de comprendre l'architecture de l'édifice, témoin de la transition entre gothique flamboyant et style renaissant. C'est le cas aussi des remarquables stalles des chanoines. Quant aux vitraux, les plus anciens datent du XVIe siècle. Ils nous racontent cette époque troublée par les guerres de religion et les guerres d'Italie. Ils nous parlent de cette famille des Montmorency, si proche du pouvoir royal. Et ils nous éblouissent par le talent des maîtres verriers qui ont su mettre à profit les évolutions des techniques du vitrail.

Audiodescriptions tactiles pour visiteurs déficients visuels

Comme il s'agit de son, l'audio guide est accessible aux visiteurs déficients visuels auxquels deux séquences de description tactile (les stalles et un pilier) sont particulièrement destinées.

L'audio guide est inauguré ce dimanche 21 septembre à 10 h,

dans la Collégiale Saint-Martin.

Il sera disponible ensuite à l'office de tourisme de Montmorency.

Voir les commentaires

Les richesses archéologiques du Finistère à la radio

30 Juillet 2014, 08:05am

Publié par véronique muzeau

Les richesses archéologiques du Finistère à la radio

Cet été, découvrez les richesses archéologiques du Finistère dans les émissions réalisées par Histoire de Son pour Radio Evasion, la radio associative de l'Aulne maritime.

Le paléolithique et le néolithique à Plouhinec

Le néolithique à Brasparts

 

 

L'antiquité gallo-romaine à Quimper

Le haut moyen-âge à Landévennec

Voir les commentaires

#JNA14, l'archéologie version audio

6 Juin 2014, 11:54am

Publié par véronique muzeau

#JNA14, l'archéologie version audio

En matière d'archéologie, il n'y a pas toujours grand chose à voir, mais toujours beaucoup à raconter. D'où l'intérêt des interviews audio. Elles laissent parler l'imagination, ce que ne s'interdisent pas les archéologues eux-mêmes !

Voici deux émissions de Radio Évasion réalisées par Histoire de Son sur l'histoire de Quimper au temps des Romains, racontée par l'archéologue de la ville pendant 40 ans, Jean-Paul Le Bihan :

 

Le même Jean-Paul Le Bihan est aussi l'archéologue de l'île d'Ouessant :

Retrouvez aussi Pierre Stéphan, géomorphologue qui collabore régulièrement avec les archéologues, nous raconter la mer d'Iroise et ses évolutions depuis 15 000 ans

Voir les commentaires

Du #tourisme et des #îles

15 Mai 2014, 11:39am

Publié par véronique muzeau

Du #tourisme et des #îles

 

"Tourisme et insularité : la littoralité en question(s)" c'est le titre d'un ouvrage collectif dirigé par Jean-Marie Furt et Caroline Tafani, qui vient de paraître aux éditions Karthala.

Le salon mondial du tourisme 2013 avait installé en son cœur un « village des îles » destiné avant tout à faire rêver sur l'exotisme des vacances insulaires. Cet ouvrage de géographie aborde quant à lui le tourisme des îles par ses problématiques.

 

Il est vrai que les îles ont des atouts majeurs :

 

  • Leur littoral total : la mer attire vers elle la majorité des touristes, alors, forcément, quand la mer est partout, cette attraction se renforce...

  • Leur dépaysement dû à l'isolement, aux contraintes d'un mode de vie « à part », toujours exotique pour un visiteur continental très connecté. Les îles se prêtent bien au fantasme d'être coupé du « monde » et de son tumulte.

  • L'authenticité liée à cet isolement qui a souvent permis de mieux préserver la culture locale.

 

Mais les îles ont deux fragilités, contradictoires, qui concernent particulièrement le tourisme :

 

  • L'impératif d'un développement économique minimal pour garder leurs habitants.

  • L'environnement, plus sensible à l'impact des activités humaines du fait de leur espace restreint. Sur le plan environnemental, les îles sont un « cas d'école » puisqu'elles concentrent les problèmes de tous les espaces littoraux.

 


Dans son panorama sonore de la mer d'Iroise réalisé en 2011, Histoire de Son abordait cette question au travers de la gestion de l'eau, des déchets ou de l'énergie sur les îles. Un moyen aussi de sensibiliser les visiteurs aux réalités du milieu qu'ils investissent.

Écoutez par exemple les anciens maires de Molène et de Sein à propos de la gestion de l'énergie sur de petites îles du Finistère.

 

 

 

 

Pour écouter d'autres séquences sur le patrimoine culturel de la mer d'Iroise, rendez-vous

 

 

  •  

Voir les commentaires

1 2 > >>