Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Iomai, artiste sonore du hasard et du jeu

18 Avril 2018, 14:48pm

Publié par véronique muzeau

Iomai, artiste sonore du hasard et du jeu
S'amuser, laisser faire le hasard et l'air du temps, composer avec la musicalité du monde, voici les ingrédients des créations sonores et visuelles de l'artiste morlaisien Iomai dont on peut voir l'installation Mirolax en ce moment.
 

Au départ, il est dessinateur satirique (sous le pseudonyme de Zou) et formé aux arts visuels et plastiques. Il est aussi musicien tendance électro (au sein de plusieurs collectifs dont Chapi Chapo).
Mais depuis peu, il a plongé dans l'art sonore, en écho aux émissions radio rigolotes qu'il réalisait sur cassette dans son salon quand il était petit...
Iomai a d'ailleurs gardé cette part d'enfance. Ses créations sont ludiques et amusantes comme cette exposition à voir aux Moyens du bord à Morlaix jusqu'au 6 mai 2018.

L'expo Mirolax, anagramme de Morlaix, est comme un portrait de la ville du nord Finistère où Iomai a déambulé, esprit ouvert, appareil photo et enregistreur en main.

Le résultat est donc à la fois visuel et sonore : 7 totems (autant que de lettres de Mirolax) colorés et élancés, inspirés des formes des bâtiments de la ville. Chacun porte un haut-parleur qui émet sa bande-son, recomposée par Iomai avec les bruits de la ville - des klaxons aux chants d'oiseaux - retravaillés et augmentés des notes d'un synthétiseur.

Jouer, dans tous les sens

La curiosité auditive de Iomai se tourne aussi bien vers l'artiste audio-naturaliste Bernie Krause que vers la radio, écoutée pour les voix et les « incidents sonores ». Sa pratique de création sonore, outre les installations, passe aussi par les ateliers radio qu'il mène avec les enfants de Morlaix sur un mode très ludique également !

Car pour Iomai, la création est un jeu ; l'artiste a saupoudré ses bandes-son de percussions sur une base de 7 temps, toujours ce sacré chiffre !

Création Intuitive et aléatoire

Laisser place à l'intuition est un autre de ses principes. Iomai aime que l'œuvre lui échappe, que le hasard s'en mêle, comme quand il a retiré de l'argent à un distributeur bancaire et que son enregistreur a capté les ondes de la machine, qu'il a gardées « parce que ça fait partie de notre époque ».

Pour écouter Mirolax, on peut se placer au centre des totems ...ou pas ; chaque piste est différente et dure environ 4 ou 5 minutes, avec parfois des silences et une diffusion qui se décale dans le temps. L'œuvre est donc mouvante et vous pouvez y revenir autant de fois que vous le souhaitez d'ici le 6 mai 2018 aux Moyens du bord à Morlaix.

L'artiste propose une performance in situ le 24 avril 2018

 

Commenter cet article