Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Articles avec #mediation audio

Des expositions, balades et concours sonores pour l'été

29 Juillet 2016, 10:14am

Publié par véronique muzeau

Des expositions, balades et concours sonores pour l'été

Avant notre pause estivale, voici quelques idées pour ceux qui aiment se cultiver ou s'émerveiller en écoutant : expositions à bases de son, balades sonores ou même concours pour créateurs audio, juste pour le plaisir.

 

Concours de création sonore

Avis aux créatifs dotés d'un micro, d'un enregistreur et d'oreilles sensibles, le fameux concours d'Arte Radio, Rue89 et Hindenburg recommence cet été. Il s'agit de composer une carte postale sonore de 4 minutes maximum sur vos activités estivales. Pour le reste, la forme est totalement libre ! Vous avez jusqu'au 31 août 2016 pour participer.

Toutes les créations seront diffusées sur l'audioblog d'Arte et les gagnants profiteront notamment du logiciel Hindenburg Journalist Pro pour 1 ou 2 ans.

 

Les adeptes des « devoirs de vacances » ou ceux qui n'aiment pas le farniente peuvent carrément profiter de l'été pour participer au prix de la création documentaire du festival Longueur d'ondes de la radio et de l'écoute à Brest (Finistère). Mais ils ont jusqu'au 15 octobre 2016.

 

Audio en festival

Le Rewind festival pour les 30 ans de l'association Phonurgia Nova, c'est encore jusqu'au 4 août 2016 à Arles (13). On y découvre installations et photo-phonies et on y suit des temps forts :

  • la Nuit du Silence ce 30 juillet 2016 à l'écoute des murmures et des secrets de la ville, et le 1er août 2016,

  • la Nuit (sonore) de l'Année, itinérante, au fil des rencontres entre l'association et les artistes ou créateurs radiophoniques depuis 30 ans,

  • un colloque « où va la création radiophonique ? » le 4 août 2016.

En marge du festival Rewind, vous pouvez suivre jusqu'au 30 octobre 2016 les « promenades sonores à Arles », 13 narrations et fictions signées Kay Mortley, à télécharger et à découvrir en marchant dans la ville.
 

Balades et déambulations sonores

 

Tous Curieux/Histoire de son continue à produire des parcours audio documentaires, bien ancrés dans leur territoire, avec les témoignages des acteurs de ces territoires. Ainsi, vous pourrez découvrir l'île d'Ouessant (Finistère) dans la toute nouvelle application mobile du parc naturel régional d'Armorique « Vivez l'Armorique !». Vous saurez tout des moutons d'Ouessant, du phare du Stiff, et surtout de la vie insulaire, de la façon dont les habitants composent avec la rareté.

 

Les fééries nocturnes du collectif Fées d'hiver c'est un parcours nocturne artistique et poétique en vallée de Crévoux (05). L'édition 2016 propose de découvrir en déambulation nocturne 12 installations lumineuses, sonores ou visuelles. Plusieurs dates sont proposées jusqu'au 9 août 2016.

 

Un peu partout, artistes, villes d'Art et d'Histoire, sites, monuments et offices de tourisme proposent des balades sonores pour arpenter les patrimoines culturels ou naturels. Même la presse locale s'y met comme la Montagne à Châtel-Montagne (63).

 

L'abbaye de Noirlac (18) – centre culturel de rencontre - explore depuis longtemps l'univers sonore qui l'entoure. Ainsi sont nés les sons de territoires car le monde doit s'écouter autant qu'il se regarde.

 

 

Exposition du musée d'art moderne de Troyes

Exposition du musée d'art moderne de Troyes

Expositions à écouter

 

Pour ceux qui douteraient de l'intérêt du son en exposition, voici la preuve qu'il peut devenir l'objet d'attention premier du visiteur.

La nature, ce n'est pas seulement la verdure, c'est aussi toute une palette de bruits et de cris d'animaux, de bruissements végétaux... Les audio naturalistes le savent bien, eux qui captent la biodiversité sonore et l'entendent se réduire, elle aussi...
La fondation Cartier rend hommage au célèbre bio acousticien et compositeur Bernie Krause, auteur du « Grand Orchestre des animaux » ; son œuvre inspire ici d'autres artistes et créateurs sonores, exposés jusqu'au 8 janvier 2017.

 

Avec l’audio naturaliste Fernand Derousen, le parc national des Écrins vous plonge dans « le son des altitudes », une exposition immersive sur les paysages sonores de montagne : animaux, eau, vent...c'est la nature sauvage qui vous parle, accompagnée de photographies.

 

Le musée d'art moderne de Troyes propose quant à lui une exposition réflexion sur notre rapport au son. « Expérience sonore » est réalisée avec le centre d'art contemporain / Passages et imbrique création sonore, bruitisme, musique et arts plastiques, jusqu'au 21 août 2016.

 

Qui dit son, dit tôt ou tard musique. Et pourquoi pas l'électro ? Avec « Electrosound, du lab au dancefloor » l'espace fondation EDF (Paris, 6e) consacre l'une de ses expositions à l'histoire et à la composition des musiques électroniques et électroacoustiques.

 

Et puis jusqu'au 4 septembre 2016, petits et grands peuvent traverser le Brouhaharium du Vaisseau à Strasbourg (67) et produire eux-même des sons sur les machines musicales de l’artiste Michael Bradke.

 

Enfin, si vous n'aimez ni créer ni sortir ni vous promener, il reste une activité auditive idéale pour paresser en vacances : écouter un livre audio !

Voir les commentaires

Regain d'affection pour le son

8 Janvier 2016, 15:32pm

Publié par véronique muzeau

2016, année de nos oreilles ?

2016, année de nos oreilles ?

 

 

À l'approche de la semaine du son, on en revient à notre marotte : l'audio. Il semble que l'ouïe redevienne un sens qui compte. Le son, c'est si bon !

 

Nous sommes tellement rivés à nos écrans que nous en oublions parfois que nous avons d'abord commencé par entendre, avant même de « voir le jour ». Un centre de procréation médicalement assistée espagnol vient de s'en souvenir et lance le Babypod. C'est un tampon musical pour femme enceinte : à introduire dans le vagin pour faire écouter de la musique au bébé !

 

Au-delà de l'insolite, le son a toujours compté dans notre vie d'humains, grâce à la musique, qui continue à passer d'abord par nos conduits auditifs, malgré l'invention du clip vidéo.

Mais on constatait ces dernières années un essoufflement – ou plutôt un étouffement ? - de l'attention portée au son.

D'aucuns ont souligné la responsabilité de la révolution numérique : sur Internet, un contenu vidéo ou photo est bien plus viral que l'audio. Les récents déboires de Soundcloud sont venus confirmer la difficulté d'être un réseau social sonore.

Certes, mais cependant, il paraît que l'audio connaît de beaux succès sur le web : les entreprises seraient de plus en plus nombreuses à recourir aux podcasts pour leur communication et leur marketing digital. L'intérêt majeur des séquences audio serait de permettre aux auditeurs (surtout aux auditrices d'ailleurs) de rester connectés tout en échappant à l'écran (vous voyez d'ici la séance de repassage, casque aux oreilles). Si le monde économique s'y met, on est sauvés.

 

 

 

Le succès grandissant de la Semaine du son

 

Et puis, il y a donc cette Semaine du son, bon pied bonne oreille depuis 2004, avec chaque année davantage de participants.

Au départ, elle durait 4 jours, se concentrait dans 6 lieux parisiens, avec un budget modeste, autour de 60 000 €.

En 2015, la « semaine » en a duré trois (21 jours), elle s'est traduite par 200 événements dans 80 villes, et la valorisation de sa seule campagne médias est estimée à 3 millions d'euros. Le son est donc un thème mobilisateur. Il faut dire que cette opération a eu la bonne idée de ratisser large et de s'intéresser aux « enjeux sociétaux du sonore ». On y aborde le sujet aussi bien sous l'angle de la culture que de la santé et de l'environnement, de l'industrie et de l'économie, sans oublier la pédagogie.

 

C'est l'occasion de constater que :

 

  • Le son inspire toujours l'art

Il est même particulièrement vivant et ludique à l'ère numérique. Les musiciens et concepteurs d'art sonore disposent en effet de tout un panel d'outils informatiques pour créer des musiques interactives à base de captations sonores d'ambiances humaines ou de sons naturels. D'autres font chanter de vieux objets ou des plantes.

 

  • La pollution sonore est prise en compte

Les nuisances sonores de notre environnement commencent (enfin) à préoccuper les élus, urbanistes et par extension les industriels. Une récente étude évalue à 10 000 le nombre de morts liés au bruit chaque année en Europe. Les idées pour atténuer le brouhaha des cantines, pour utiliser des matériaux à faible résonance acoustique, pour disperser des murs végétaux en ville, pour optimiser le design sonore des objets, fleurissent. La ville de Quimper vient même d'annoncer la création d'une jardin sonore l'an prochain pour faire entendre aux citadins les doux bruissements des feuillages et des fleurs dans le vent.

 

  • L'audition devient un problème de santé publique

Les dégâts opérés par les concerts amplifiés depuis les années 1960 ou les baladeurs des années 80 commencent à se faire sentir dans les oreilles d'une population qui perd son audition. Les audioprothésistes en récoltent les fruits. Le bon point, c'est que la prévention s'est accentuée, même si elle reste très insuffisante.

 

  • L'audio retrouve ses lettres de noblesse dans l'univers de la culture et de l'éducation

Les jeux vidéo sont désormais sonorisés et bruités avec autant de soin que les films de cinéma, il en existe même un uniquement sonore – a blind legend – adapté au handicap visuel.

Les contenus des audioguides sont moins standardisés qu'autrefois (Histoire de Son milite pour leur qualité).

Les radios et webradios deviennent un véritable outil de pédagogie en milieu scolaire ou dans les centres culturels.

L'édition des livres audio affiche un réel potentiel de croissance.

Les sons deviennent un patrimoine qu'on s'efforce de sauvegarder.

Le son s'installe confortablement dans la muséographie : les scénographies des musées intègrent désormais régulièrement contenus et immersions sonores, dans le cadre d'une médiation multisensorielle.

L'exigence d'accessibilité pour la déficience visuelle favorise les versions audio de spectacles ou contenus culturels.

 

  • La musique soigne

On reconnaît enfin ses vertus au-delà de son intérêt esthétique et la musicothérapie se fraye un vrai chemin dans la panoplie des soins, en particulier aux malades psychiques.

 

 

Tandis que nos yeux saturent de lumière (bleue), nous redécouvrons avec joie que nous avons des oreilles et qu'elles sont précieuses.

 

Si vous aimez le son

Suivez-nous sur Twitter

Suivez aussi :

Syntone, le magazine de l'actualité et de la critique radiophonique

Sonore-visuel, histoire et actualité des arts sonores et audiovisuels

Desartsonnants, des paysages sonores à portée d'oreille

Voir les commentaires

Dans l'ambiance sonore des musées

14 Juillet 2015, 17:45pm

Publié par véronique muzeau

Dans l'ambiance sonore des musées

Dans la mouvance des paysages sonores, des parcours urbains d'écoute, des captations de sons de la nature, les musées se font entendre à leur tour !

 

C'est à l'occasion de la journée internationale des musées (en mai) qu'un nouvel hashtag a été lancé, #Museumsound.

En France, le Mucem a participé à l'opération et enregistré une minute de son par jour dans divers endroits du musée, pendant une semaine du 11 au 18 mai 2015.

On a pu entendre par exemple l'installation d'une exposition :

 

Mais le #MuseumSound peut vivre toute l'année, via les réseaux sociaux via Soundcloud notamment.

 

Derrière cette idée, plusieurs possibilités s'offrent aux musées et centres de culture scientifique et technique :

 

Restituer des ambiances muséales, y compris le travail en coulisse,

comme l'a fait ici Histoire de Son lors d'un travail au Musée des beaux-arts de Quimper :

 

 

Garder le souvenir sonore d'un événement

Ici l'inauguration de l'exposition Alexandre Séon présentée tout l'été 2015 au Musée des beaux-arts de Quimper :

 

 

Faire entendre les objets d'un musée

 

 

Faire écouter les cris des animaux présentés dans les museums d'histoire naturelle

 

 

Diffuser le patrimoine sonore (chants et musiques, archives radiophoniques) des écomusées et musées de société

 

 

Partager des extraits de son audioguide

 

 

 

 

Mais les usages sont aussi nombreux que le permettra l'imagination des conservateurs ou médiateurs.

Entre documentaire, art sonore, collectage de patrimoine immatériel ou promotion sensorielle, l'enregistrement audio ouvre un vaste champ des possibles.

Certains, comme le Musée Eugène Delacroix diffusent des annonces audio de leurs futures manifestations via Bobler, une application mobile sociale audio.

Les musées seraient aussi bien inspirés de recueillir les impressions orales de leurs visiteurs comme l'a fait cet étudiant en histoire de l'art dans son site pointculture. Certains visiteurs pourraient s'avérer prescripteurs et pourquoi pas médiateurs culturels ?

Alors, montons le son au musée !

 

 

 

Voir les commentaires

Médiation du patrimoine, tourisme culturel et accessible en janvier

3 Janvier 2015, 12:53pm

Publié par véronique muzeau

Agenda des rendez-vous tourisme, médiation et audio, culturels, numériques et accessibles

Agenda des rendez-vous tourisme, médiation et audio, culturels, numériques et accessibles

Une année toute fraiche et on repart du bon pied (mais doucement) sur les chemins de la médiation culturelle et scientifique, de la valorisation du patrimoine, du tourisme culturel, numériques et accessibles. Bon voyage et belles découvertes en 2015 !

 

  • « Réinventer l’alliance sciences sociétés. Un impératif démocratique » : l'objectif est ambitieux pour ce colloque forum organisé par des laboratoires de recherche, associations et instituts publics du 7 au 9 janvier 2015 à Paris. L'intérêt de cette rencontre c'est son double point de vue : il ne s'agira plus seulement de se pencher sur ce que les sciences apportent à la société. L'idée est aussi d'examiner ce que les citoyens, associations, syndicats, collectivités territoriales, entreprises apportent à la production de connaissances et ce qu’ils en attendent.

 

 

  • Les conférences de l'IREST ont lieu aussi tous les mercredis à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne ; le mercredi 21 Janvier 2015, Alice JUDE, Experte indépendante viendra parler « Politique européenne du tourisme, enjeux pour les acteurs publics et privés»

 

  • La 20e édition du salon du cadeau culturel et touristique Museum Expressions a lieu les 21 et 22 janvier 2015 à Paris. Le salon rassemble fabricants, artisans, éditeurs et designers d'objets dérivés du patrimoine culturel et artistique. Les professionnels des musées et du patrimoine peuvent également y trouver des conseils pour organiser la boutique de leur établissement. Le salon est aussi l'occasion d'ateliers de démonstration des savoir-faire dans ce domaine.

  • En parallèle, Museum Expressions crée un nouvel événement MuseumConnections qui se traduit par une série de conférences sur les innovations dans les musées les 21 et 22 janvier 2015 à Paris. Au menu des discussions : stratégie digitale, de marque et des publics, d'évaluation, de financement participatif, de boutique et espace de restauration des musées, d'impression 3D, et occasion de tester les GoogleGlass, une installation Beacon et l'OcculusRift, etc

     

 

  • Les Rencontres Innovation & Tourisme, le 26 janvier 2015 à Lyon. Une journée proposé par Rhône Alpes tourisme autour de l'innovation par les usages ou comment concevoir une nouvelle expérience de visite ou de séjour avec l'aide des publics.

 

  • Pour ceux qui pensent que le son est un instrument de culture, voici comme chaque année le festival de la radio et de l'écoute Longueur d'ondes à Brest. Réalisateurs de fictions sonores, producteurs de documentaires audio, créateurs et artistes sonores, journalistes et animateurs radio vous attendent du 27 janvier au 1er février 2015.

 

  • La 19ème édition du Salon International du tourisme de Rennes a lieu du 30 janvier au 1er février 2015. Il est surtout question de loisirs, d'hébergements et d'organisation dans la « plus grande agence de voyage de Bretagne », mais on notera quelques incursions du côté du tourisme culturel, grâce aux conférences proposées tout au long du salon.

Voir les commentaires

Des trains pour la culture (2)

21 Novembre 2014, 11:01am

Publié par véronique muzeau

Une application mobile qui vous explique le paysage traversé par le train

Une application mobile qui vous explique le paysage traversé par le train

Les trains et les gares sont des lieux culturels comme les autres. Aux expositions ou événements culturels dans les gares s'ajoutent la valorisation du patrimoine liée à l'histoire ferroviaire et enfin, grâce au nomadisme numérique, l'offre culturelle à bord des trains.

 

On peut même enrichir la culture scientifique et culturelle grâce au train, plus exactement à la faveur de la construction d'une ligne de TGV, comme celle qui voit le jour entre Le Mans et Rennes.

 

Travaux ferroviaires et archéologie

 

Sur les 214 kilomètres de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne - Pays de la Loire et ses quelque 2 200 hectares d’emprise foncière, l’Institut national de recherches archéologiques (INRAP) a mené plus de 20 000 jours de prospections, fouilles et études. Avec à la clef, des découvertes sur une longue période puisque les archéologues sont remontés jusqu'à Neandertal et ses bivouacs en vallée de la Sarthe. Ces découvertes sont partagées avec le public au travers d'un ouvrage Sur les rails de l’histoire. Découvertes archéologiques le long du tracé de la Ligne à grande vitesse Bretagne – Pays de la Loire, sous la direction de Michel Baillieu et Pierre Chevet, éditions de la Reinette, 2013.

Sur les rails de l'histoire est aussi le titre d'une exposition archéologique itinérante, qui fait halte à l'Hôtel de la Région Bretagne jusqu'au 19 décembre 2014, après un passage à la préfecture de la Sarthe au Mans, puis au musée archéologique départemental de Jublains en Mayenne.

 

La SNCF anime ses gares

 

La branche de la SNCF Gares et connexions organise quant à elle des événements culturels dans les gares, et parfois dans les trains : habillage de 6 gares avec des photographies des Rencontres d'Arles entre juillet et septembre, restauration d'éléments anciens du patrimoine ferroviaire comme les colonnes en fonte XIXe de la gare de Strasbourg, visite de la Tour de l'Horloge à la gare de Lyon (Paris) ou exposition de trains mythiques comme l'Orient Express et sa machine à vapeur pendant les journées du patrimoine.

En ce moment, des expositions en gare de Poitiers jusqu'au 10 décembre à l'occasion du Poitiers Film Festival.

Régulièrement, des concerts animent la gare Saint Lazare.

Gare et Connexions soutient même un appel au financement participatif (crowdfunding) pour la restauration des tableaux en céramique de la gare de Tours, via Ulule.fr

 

L'interprétation du paysage vu du train

 

La gare de Tours est justement l'une des étapes clefs de l'application mobile le Val de Loire vu du train, co-réalisée par Histoire de Son (pour les contenus audio) : l'application vous explique le paysage vu du train, autrement dit ce patrimoine mondial UNESCO qu'est le Val de Loire : le fleuve, son milieu naturel, l'action humaine sur les paysages, l'histoire des villages ligériens, le troglodytisme ou l'art de tailler le tuffeau, sans oublier les vignobles du Val de Loire ou même la centrale nucléaire de Chinon. Et pour interpréter le paysage, des interviews de géographes, architectes, historiens, conservateurs ou guides, et des acteurs économiques comme un maraîcher d'Anjou ou un représentant de la profession viticole …L'application est toujours en cours d'enrichissement, elle sera terminée en 2015 et couvrira tout le trajet d'Orléans à Nantes.

 

Ce n'est qu'un début. On inventera sûrement de nouveaux moyens de transformer le déplacement ferroviaire en voyage culturel.

Voir les commentaires

Mais pourquoi a-t-on besoin du son?

17 Octobre 2014, 09:17am

Publié par véronique muzeau

Un seul son vous manque, et tout est dépeuplé.

Un seul son vous manque, et tout est dépeuplé.

Le son est tellement naturel que nous avons tendance à oublier qu'il est à la fois un canal de transmission et d'apprentissage et un élément de notre culture. C'est quand le son est absent qu'on se rend compte qu'il nous manque. Mais pourquoi donc ?

 

Parce que nous avons cinq sens, en tout cas ceux qui ont la chance de ne pas souffrir d'un handicap sensoriel.

Essayez de vous rappeler la dernière fois que vous avez regardé une vidéo muette depuis votre mobile, tablette ou ordinateur ? N'étiez-vous pas soudain distrait par la recherche fébrile de la petite icône du haut-parleur ? Et perturbé si cette icône restait introuvable ?

Nous sommes ainsi faits. Le son fait partie de notre expérience permanente. Notre univers quotidien est sonore, même si le son se transforme trop souvent en bruit indésirable ou en pollution sonore. En tout cas, dès qu'un écran s'anime, dès que la vie apparaît même en fac-similé, nous nous demandons : « qu'as-tu à nous dire image en mouvement ? ».

Or, la multiplication des médias, le multimédia et le transmédia ont aussi multiplié les occasions d'être exposé à ces images animées.

 

Le problème, c'est que les apporteurs de visuel n'ont pas forcément les clefs du discours audio : quel message ? Quel langage ? Quelle diction ?

 

Mais quel genre d'accompagnement audio ?

 

Et quand on ne sait pas, on se contente :

-de garder le silence (ça vaut mieux souvent)

-ou de faire de mauvais choix comme celui d'une musique parfois désagréable et en tout cas non signifiante.

C'est oublier que le son apporte une dimension supplémentaire à un message.

Certes, nous ne retenons en moyenne que 20% de ce que nous entendons, 30% de ce que nous voyons. Mais quand nous voyons et entendons un message, alors nous en retenons plus de la moitié !

Ces chiffres varient bien sûr selon les profils d'apprenants ; les « auditifs » seront désavantagés si le son est absent d'une médiation culturelle et scientifique.

 

Le son complémentaire de l'image ou du message écrit

 

Donc, si l'image est un message, elle nécessite sans doute un commentaire, une médiation dirait-on, et il existe des professionnels comme Histoire de Son pour le faire.

Le but est alors de produire du son qui ait du sens, qui interprète, qui construise, qui transmette, qui complète l'image, en captant les échos sensibles du monde : des paroles d'acteurs humains bien sûr, les souvenirs qui font frémir les voix, mais aussi les sons du travail, de la nature ou de la culture. On voit le fendeur d'ardoise, il faut aussi l'entendre, et percevoir le choc du maillet sur le ciseau.

Une anecdote amusante rapportée par Slate.fr pour terminer : le Times diffuse dans sa salle de rédaction le bruit des machines à écrire d'autrefois. Il paraît que ça stimule la productivité des journalistes.

Le son fait partie de notre culture, bien plus que nous le pensons.

Voir les commentaires

Collégiale de Montmorency : audioguide passionné

19 Septembre 2014, 08:06am

Publié par véronique muzeau

Collégiale de Montmorency : audioguide passionné

Les journées du patrimoine, quelle belle occasion pour inaugurer la visite audio guidée « les chefs d'oeuvre de la Collégiale Saint-Martin » à Montmorency (93). Une réalisation Histoire de Son pour l'office de tourisme de Montmorency.

Récit des vrais acteurs du patrimoine

Très loin du commentaire formaté, théâtralisé... et souvent peu « impliqué », le contenu privilégie les rencontres avec les passionnés ! La substance de l'audio guide, ce sont les interviews d'une vitrailliste, d'un sculpteur ornemaniste, d'un ébéniste, de deux membres de la Société d'Histoire, de la guide attitrée et même du curé de la Collégiale, un descendant de la dynastie des Montmorency.

Du gothique au renaissant

Voici donc un moyen vivant et instructif d'admirer et de comprendre l'architecture de l'édifice, témoin de la transition entre gothique flamboyant et style renaissant. C'est le cas aussi des remarquables stalles des chanoines. Quant aux vitraux, les plus anciens datent du XVIe siècle. Ils nous racontent cette époque troublée par les guerres de religion et les guerres d'Italie. Ils nous parlent de cette famille des Montmorency, si proche du pouvoir royal. Et ils nous éblouissent par le talent des maîtres verriers qui ont su mettre à profit les évolutions des techniques du vitrail.

Audiodescriptions tactiles pour visiteurs déficients visuels

Comme il s'agit de son, l'audio guide est accessible aux visiteurs déficients visuels auxquels deux séquences de description tactile (les stalles et un pilier) sont particulièrement destinées.

L'audio guide est inauguré ce dimanche 21 septembre à 10 h,

dans la Collégiale Saint-Martin.

Il sera disponible ensuite à l'office de tourisme de Montmorency.

Voir les commentaires

Un peu d'écoute culturelle sur le net (3)

11 Juillet 2014, 19:09pm

Publié par véronique muzeau

Il n'y a pas que des videos sur internet, il y a aussi de l'audio...pour se cultiver !

Il n'y a pas que des videos sur internet, il y a aussi de l'audio...pour se cultiver !

Comme chaque été, Histoire de Son vous invite à enrichir votre temps libre en écoutant des contenus audio de médiation culturelle et scientifique sur internet. Il s'agit aussi bien de webradios que de podcasts d'émissions ou d'audio conférences.

 

La wikiradio du cnrs

Les sons proposés par le CNRS sont de qualité et accessibles au grand public mais les formats sont longs : il faut compter au minimum une heure d'écoute (rarement moins) et jusqu' à 4 heures !

 

Les entretiens enregistrés du magazine Pour la science

La revue scientifique propose des podcasts de ses entretiens avec les scientifiques qui nous parlent aussi bien de leurs sujets de recherche que de leurs parcours personnels, mais certains manquent trop de pédagogie pour être accessibles à tous.

 

Canal Académie

Autrement dit le portail de l'Institut de France qui comprend une radio qu'on peut écouter en direct (pas toujours facile si on prend une conférence en cours de route).

Attention, pour réécouter une ancienne émission dans son intégralité, il faut être membre du club (23 € par an).

 

Les audio-conférences de l'archéoclub de l'école du Louvre ...

Des conférences sur la préhistoire et l'antiquité à écouter en ligne (pas de téléchargement).

 

...ou celles du comité d'histoire de la ville de Paris

12 conférences grand public sur l'histoire de Paris au Moyen-âge : histoire urbaine et architecturale, religieuse, sociale ou politique.

 

Les livres audio gratuits de l'association Des Livres à Lire et à Entendre

Une association loi 1901 qui a pour objet de faciliter l’accès de tous et en particulier des non-voyants et malvoyants aux joies de la littérature. Sa bibliothèque à télécharger en ligne est bien fournie et notamment de livres d'histoire, d'art ou de philosophie.

 

Et vous pouvez aussi retrouver les sites de contenus audio qu'on vous préconisait l'an dernier ! Ici aussi...

Voir les commentaires

#JNA14, l'archéologie version audio (2)

12 Juin 2014, 10:42am

Publié par véronique muzeau

Site préhistorique de la pointe du Souc'h à Plouhinec

Site préhistorique de la pointe du Souc'h à Plouhinec

La visite du site de Menez Dregan à Plouhinec, occupé par l'homo heidelbergensis dès 465 000 avant notre ère. Dans cette ancienne grotte à flanc de falaise, les archéologues ont découvert les plus vieilles traces de feu maîtrisé d'Europe.

Paléolithique et néolithique sur un même site en Finistère

Un peu au-dessus, sur la pointe du Souc'h qui domine la baie d'Audierne, un tumulus du néolithique. Pour la médiation, un centre et un sentier d'interprétation, sans oublier la guide de l'office de tourisme de Plouhinec qui vous montrera même comment on faisait du feu au néolithique.

A découvrir avec les oreilles puis directement sur place !

Ecoutez ce reportage réalisé par Histoire de Son pour notre partenaire Radio Évasion.

Voir les commentaires

#JNA14, l'archéologie version audio

6 Juin 2014, 11:54am

Publié par véronique muzeau

#JNA14, l'archéologie version audio

En matière d'archéologie, il n'y a pas toujours grand chose à voir, mais toujours beaucoup à raconter. D'où l'intérêt des interviews audio. Elles laissent parler l'imagination, ce que ne s'interdisent pas les archéologues eux-mêmes !

Voici deux émissions de Radio Évasion réalisées par Histoire de Son sur l'histoire de Quimper au temps des Romains, racontée par l'archéologue de la ville pendant 40 ans, Jean-Paul Le Bihan :

 

Le même Jean-Paul Le Bihan est aussi l'archéologue de l'île d'Ouessant :

Retrouvez aussi Pierre Stéphan, géomorphologue qui collabore régulièrement avec les archéologues, nous raconter la mer d'Iroise et ses évolutions depuis 15 000 ans

Voir les commentaires

1 2 > >>