Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Articles avec #lecture de paysage

La forêt de Fontainebleau en application mobile

24 Mars 2016, 22:41pm

Publié par véronique muzeau

Avant d'être de Fontainebleau, c'était la forêt de Bière (bruyère), que Saint Louis appelait son "cher désert" tant la lande y dominait

Avant d'être de Fontainebleau, c'était la forêt de Bière (bruyère), que Saint Louis appelait son "cher désert" tant la lande y dominait

Le 21 mars, c'était la journée internationale des forêts. L'occasion de prendre conscience de l'importance et de la richesse des milieux forestiers. L'un des massifs les plus emblématiques de France, la forêt de Fontainebleau, propose à ses visiteurs une application mobile très riche.

 

 

La forêt de Fontainebleau sous toutes les...ramures

 

Proposée par l'Office National des Forêts, l'application mobile « la forêt de Fontainebleau » a déjà 2 ans mais elle n'a pas fini de s'enrichir.

Son principe est bien sûr d'augmenter la balade de tout promeneur curieux, habitué ou néophyte, dans l'une des plus belles forêts françaises. Il y a les suppléments pratiques : cartes téléchargeables et services de proximité géolocalisés.

Et il y a les suppléments culturels car la forêt est un patrimoine. La percevoir comme telle c'est la respecter et la protéger.

 

Raconter la forêt comme patrimoine culturel

 

De la découverte de la sylviculture à l'art rupestre, des usages du bois à la biodiversité, en passant par l'histoire des chasses royales ou de l'exploitation du grès, les thèmes de l'application mobile sont variés et les itinéraires commentés aussi.

Des photos, quelques vidéos et surtout beaucoup d'audio. Car l'idée est d'éviter au visiteur de la forêt de trop garder les yeux sur son smartphone. Il s'agit plutôt de lui montrer ce qu'il n'aurait pas forcément vu. Et de le lui expliquer.

Certains sentiers s'articulent autour d'une fiction, avec une narration théâtralisée ou mise en scène, notamment le parcours consacré à Claude-François Denecourt, l'inventeur du tourisme forestier. D'autres prennent clairement le parti de la médiation scientifique et culturelle audio.

 

Médiation scientifique et culturelle audio

 

Tous Curieux / Histoire de Son a réalisé plusieurs de ces parcours audio de découverte en interviewant les naturalistes, sylviculteurs, écologues ou historiens …

 

La forêt de Fontainebleau en application mobile

En compagnie du naturaliste Philippe Bruneau de Miré ou d'un herpétologiste (spécialiste des reptiles), vous découvrez ainsi la richesse de la faune et de la flore bellifontaines, vous suivez la lecture du paysage géologique. Vous comprenez aussi les spécificités de cet écosystème, de zone tempérée, mais souvent comparable au milieu méditerranéen du fait de son sol sableux.

Vous mesurez l'impact de l'action humaine sur ce qui était autrefois une lande, bien plus qu'une forêt...

Vous comprenez avec Jean-Claude Polton, président de l'association des amis de la Forêt de Fontainebleau, combien la culture humaine a façonné cette nature.

Les contenus témoignent ici de la diversité des membres et des partenaires réguliers de l'ONF : scientifiques, techniciens, experts, associations.

 

De l'économie à l'écologie forestière

 

Sur le sentier de la sylviculture, le contenu se fait plus économique : comment gère-t-on une forêt, comment cultiver un arbre pour son bois ? Mais il aborde aussi largement l'écologie : comment exploiter la ressource forestière sans l'épuiser, quel équilibre écologique optimal pour une forêt, quels sont les nouveaux modes de gestion forestière qui s'adaptent à l'écosystème ?

 

Sur différentes mares de la forêts, écologues et biologistes vous sensibilisent à ces zones humides exceptionnelles et fragiles qui parsèment le massif : mares de platières et leurs contraintes, mares sur argiles, plans d'eau artificiels comme la mare aux Évées, usages humains, faune et flore, devenir des mares...

 

Pour l'ONF Fontainebleau, il s'agit à la fois de faire œuvre de pédagogie afin d'expliquer son travail, de sensibiliser le visiteur à l'environnement, mais aussi d'orienter les nombreux promeneurs vers de nouveaux sites moins connus de la forêt domaniale.

Cette application mobile est aussi un bon moyen de valoriser un vaste vivier de personnes-ressources, que nous n'avons pas fini de vous faire entendre !

 

Application mobile « la forêt de Fontainebleau », disponible sur l'Apple Store et sur Google Play Store.

Voir les commentaires

La saison du son et de la radio

26 Janvier 2015, 09:05am

Publié par véronique muzeau

Une manifestation pour redonner toute sa place au son

Une manifestation pour redonner toute sa place au son

La Semaine du Son a commencé et dure jusqu'au 8 février 2015 partout en France. L'une de ses déclinaisons majeures est le festival de la radio et de l'écoute Longueur d'ondes à Brest (Finistère). À Paris, l'opération se terminera par le salon Le radio à Paris.

 

LE FESTIVAL DE LA RADIO ET DE L'ÉCOUTE À BREST

Du 27 janvier au 1er février, le Festival de la radio et de l'écoute Longueur d'ondes, à Brest vivra sa 12e édition, comme la Semaine du Son qui a lieu partout en France.

Longueur d'Ondes s'intéresse avant tout au contenu, au programme, et surtout à ce que le son peut transporter comme émotions, comme culture, comme sensations...

Voilà pourquoi la programmation du festival est essentiellement composée de débats, d'entretiens, de séances d'écoute, d'émissions en direct, d'ateliers ...voire de concerts ou de spectacles qui mettent en valeur le son.

 

Création et art sonore

À découvrir entre autres singularités, la « chaire de dramaturgie sonore au théâtre » de l'université de Québec à Chicoutimi ...si, si, ça existe !

Vous pourrez aussi expérimenter un dispositif interactif de création sonore en live baptisé « mouture graine de sons ».

Le son comme matière de création, c'est aussi une « exposiSON » dans laquelle plusieurs tableaux du Musée des Beaux-Arts de Brest sont mis en sons,

un ciné-concert,

des créations sonores et musicales,

une réalisation en multi-canal 5.1 et au passage la rencontre avec un compositeur de musique électroacoustique...

les élèves du conservatoire de Brest vont aussi donner un concert électroacoustique.

 

À voir également, un film documentaire sur la réalisation des fictions sonores de France Culture; les écoliers brestois pourront suivre en direct une réalisation sur l'espionnage : « les oreilles rouges » de Stéphane Michaka.

Le jeune public pourra même participer à l'enregistrement d'une fiction radio qui sera diffusée sur la webradio Oufipo, née du festival.

Et même les tout-petits de 1 à 3 ans pourront dresser l'oreille dans la « cabane à sons ».

Le festival Longueur d'ondes c'est d'ailleurs aussi un volet scolaire les 29 et 30 janvier.

Les plus grands peuvent aussi apprendre avec cette master class proposé par l'INA : « drones à l'écoute », par Benoît Labourdette, qui est cinéaste et passionné des technologies numériques.

 

La radio comme instrument politique

Vous pourrez donc voir une pièce de théâtre Hate radio sur le rôle de la radio des Mille Collines dans le génocide au Rwanda ...c'est sur la scène du Quartz et ce sera suivi d'un débat.

La radio politique c'est aussi la lutte citoyenne pour la renaissance de Radio Mont aiguille en Isère,

ou encore, bien sûr, des documentaires sonores à écouter ; des documentaristes à rencontrer...

À suivre également, l'analyse de l'année politique par le journaliste Hubert Huertas de Médiapart ou une table ronde sur les écoutes policières et militaires ...

 

Quelques grandes figures radiophoniques

Au festival Longueur d'Ondes ...on peut aussi rencontrer des « personnages » de la radio :

-Des animateurs ou des journalistes célèbres qui témoignent comme Jacques Pradel, Alain Finkielkraut ou Xavier Delaporte qui reviendra sur la chronique numérique de France Culture « ce qui nous arrive sur la toile ».

-Des conteurs ou des poètes qui donnent de la voix.

-Des techniciens du son comme Gilles Davidas, l'un des réalisateurs les plus chevronnés de Radio France.

-D'autres acteurs de la radio comme Andrew Orr, l'un des fondateurs de Radio Nova.

 

Ici et là, pendant ces 5 jours à l'occasion de Longueur d'ondes, Brest est parsemée d'émissions radio ou de dispositifs d'écoute, dans des librairies, centres d'arts, musées, à la fac ou au cinéma.

 

LA SEMAINE DU SON PARTOUT EN FRANCE

 

Ce n'est pas un hasard, c'est la Semaine du Son partout en France jusqu'au 8 février 2015. Cette semaine a pour ambition de nous faire comprendre les enjeux sociétaux du son. La Semaine abord donc aussi bien la forme que le contenu du son, la culture qui s'y attache, que la qualité de notre environnement sonore, les problématiques de bruit et de pollution sonore.

 

Le son comme bruit ou la pollution sonore

Ainsi à Bordeaux le 2 février 2015, la SACEM Université vous propose un atelier Comment bien sonoriser et insonoriser votre établissement ?

Voilà pour le confort. Mais la semaine aborde aussi la prévention des risques auditifs, par des concerts Peace and Lobe, ou d'autre moyens, comme cette exposition « Encore plus fort » pour sensibiliser aux risques auditifs liés aux musiques amplifiée au Conservatoire Marcel Landowski de Troyes.

 

La dimension sensorielle du son

Certaines manifestations de la Semaine touchent à la dimension sensorielle du son avec Le banquet de l’ouïe qui mêle exploration des sens auditif et gustatif, dimanche 8 février 2015, à Brumath (67). Michelle Schneider est au fourneau et le naturaliste sonore Fernand Deroussen aux micros et c'est une idée de la compagnie Le bruit qu'ça coûte. La compagnie propose d'autres événements en Alsace notamment du théâtre musical avec « l'homme qui plantait des arbres ».

Le handicap auditif

Le film La famille Bélier qui aborde avec humour et émotion la surdité mais aussi la culture sourde et sa langue des signes est l'occasion d'un débat proposé par la Mutualité Française à Nîmes, le 31 janvier 2015.

 

La dimension artistique du son

Le son en interaction avec d'autres expressions artistiques

jusqu'au 31 janvier 2015, la bibliothèque d’Olivet (Loiret) vous propose de découvrir Alsos de Scenocosme. Une exposition, ou plutôt une installation originale qui mêle lumière et son. Les spectateurs, munis de lampes-torches, déambulent dans l’espace de la clairière. A l’intérieur, ils éclairent les fleurs fluorescentes dispersées dans les branchages. Leurs pistils abritent des capteurs de lumière et chaque fleur diffuse alors des sonorités variées. Le son est fonction des intensités lumineuses reçues par les fleurs.

 

Le son comme art musical

Bien sûr, c'est la base, et la semaine du son propose de multiples ateliers de création musicale.

Vous pouvez aussi vous rendre dans le Morbihan à Plougoumelen où on vous propose un « voyage enchanté au fil du temps », autrement dit, un concert en forme d'exploration de la voix chantée, depuis le chant grégorien jusqu’aux comédies musicales. C'est un ténor italien qui propose ce concert pédagogique et participatif ; il est accompagné d'une pianiste, percussionniste et compositrice.

 

Le son comme art en soi

Place aux créations et installations sonores comme celle de Tommy Lawson sur la ville, le paysage sonore urbain, à écouter à Bastia,

ou au Sonorama de la compagnie Ouïe Dire à découvrir à Albi (Tarn).

 

La dimension culturelle du son

Que sont nos sons familiers ? Que nous apprend l'audio ?

C'est ce thème qu'abordent les différentes balades sonores, notamment les lectures de paysages proposées dans plusieurs régions,

ou les projections de documentaires sur le son comme « « pianomania », le portrait d'un accordeur de piano à la médiathèque d'Aubagne(13) le 28 janvier 2015.

 

La semaine du son, c'est aussi dans les Côtes d'Armor où il existe un Centre de Découverte du Son à Cavan qui vous propose une soiré d'écoute des sons du territoire avec écoute de programmes sonores de territoires, informations et discussions autour de ces observatoires.

 

Le son comme argument de vente

Et oui, il existe des designers sonores qui peaufinent avec soin le « bruit » de votre cafetière, des voitures électriques trop silencieuses, ou des « chips » que vous croquez …

Vous pourrez découvrir ce métier à la médiathèque Verlaine de Metz ou à l'école supérieure des Beaux-Arts du Mans.

 

La Semaine du Son est aussi l'occasion de proposer des visites de studios, ateliers radio, portes-ouvertes de magasins hi-fi, démonstrations de mixage audio et ateliers acoustiques pour comprendre la physique du son.

 

LE SALON DE LA RADIO À PARIS

 

Enfin, du 8 au 10 février 2015, c'est le salon de la radio à Paris. Cette fois, il s'agit bien de promouvoir la radio comme secteur économique avec des stands pour découvrir les différentes stations en vue ou les derniers matériels ou logiciels de production et de diffusion, les prestataires, studios, producteurs indépendants, ou organismes de formation à la radio.

 

Voir les commentaires

Théo, non-voyant, nous parle de l'audiodescription

10 Janvier 2015, 17:19pm

Publié par véronique muzeau

Théo, non-voyant, nous parle de l'audiodescription

Théo Pichard, 14 ans, est quasiment aveugle depuis sa naissance. Ce qui ne l'empêche pas d'être très curieux et avide de culture. Sa première passion est sonore puisqu'il est musicien. Mais il apprécie aussi les arts très visuels que sont le cinéma et le théâtre.

audiodescription et cinéma : rester sobre

Quand on l'interroge sur l'audiodescription, sa réponse est nuancée et surprenante. Elle est aussi intéressante pour nous professionnels. En matière de cinéma par exemple, Théo ne prise guère l'audiodescription.

audiodescription d'un paysage : précision

En revanche, pour une lecture de paysage comme peut en réaliser Histoire de Son dans ses contenus audio pour applications mobiles ou audioguides, Théo attend le plus de précision et de détails possible.

Bref, en matière d'audiodescription, tout est affaire de dosage et de circonstances. Sans doute aussi de personne; Théo le reconnait lui-même, son ressenti est sans doute différent de celui d'un autre spectateur mal-voyant ou aveugle, selon sa déficience visuelle et son histoire.

 

Voir les commentaires