Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Quoi de neuf au SIMESITEM pour les musées et leurs fournisseurs ?

27 Janvier 2014, 16:47pm

Publié par véronique muzeau

Quoi de neuf au SIMESITEM pour les musées et leurs fournisseurs ?

Au commencement, étaient les musées, isolés, et leurs fournisseurs, éparpillés. Puis vint MuseumExpert, une société qui eut l'idée de proposer aux musées de devenir à leur tour objets d'exposition. Dans un salon. Ce fut le SIME en 1988, Salon International des Musées et Expositions. En 1991, l'OCIM (office de coopération et d'information muséale) créait un salon pour les fournisseurs et prestataires, le SITEM, Salon International des Techniques Muséographiques. MuseumExpert en reprit la gestion et les deux rendez-vous fusionnèrent logiquement en 2007 sous le nom SIMESITEM qui rassemble aujourd'hui essentiellement les experts en « valorisation des lieux de culture ». L'édition 2014 du SIMESITEM a lieu du 28 au 31 janvier au Carrousel du Louvre.

 

Les spécialités pointues de la muséologie

 

La notion de fournisseur ou prestataire de musée s'est bien élargie depuis quelques années. Bien sûr, il y a toujours les fabricants de vitrines, éclairagistes, scénographes, modélistes ou éditeurs de catalogues d'exposition. Mais ce qui frappe désormais, c'est le nombre de spécialités muséologiques liées au numérique : des concepteurs de contenus, concurrents et collègues d'Histoire de Son, des développeurs d'applications muséales, des créateurs de dispositifs immersifs, 3 D, sensoriels, interactifs...

 

L'explosion du numérique et l'irruption de la communication

 

Autre spécialité en plein essor dans l'univers du service aux musées : la communication. Et le marketing. MuseumExpert s'est d'ailleurs associé à l’Adetem, l’Association des professionnels du marketing, pour présenter cette année en taille réelle une opération qui utilise technologies digitales et réseaux sociaux pour valoriser un musée.

 

Pourquoi ça marche

 

Le SIMESITEM est clairement un salon professionnel efficace qui attire d'ailleurs bien au delà des musées : les représentants des collectivités y sont de plus en plus nombreux.

  • Car c'est un salon réactif, soutenu toute l'année par un site internet qui relaie les actualités de la valorisation des lieux de culture. Le média IIIITablette permet aux annonceurs qui le souhaitent de cibler encore davantage leur communication. Le salon est ainsi virtuellement permanent. MuseumExpert propose par ailleurs des activités estivales et un avant-programme au salon : conférences et visites.

 

  • C'est un salon ouvert, à l'image de son site web. L'équipe du SIMESITEM fait en sorte d'intégrer chaque année au salon les nouveaux acteurs du secteur. La création de LaLigne ou encore du « bouillon de cultures numériques » témoignent du souci d'être accessible aux entreprises innovantes et émergentes. Le festival musées e(m)portables intègre finalement le grand public – en tout cas les visiteurs des musées ­- puisqu'il s'agit d'un concours de vidéos tournées au musée avec un smartphone.

 

  • C'est un salon enrichissant qui propose également des interventions de qualité : 6 conférences et plus d'une vingtaine d'ateliers en grande majorité sur les pratiques numériques des musées (serious games, marketing via les réseaux sociaux, narration transmédia, approche audiovisuelle interactive, réalité augmentée, valorisation des collections sur Internet, web sémantique, etc.)

 

Commenter cet article