Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Collégiale de Montmorency : audioguide passionné

19 Septembre 2014, 08:06am

Publié par véronique muzeau

Collégiale de Montmorency : audioguide passionné

Les journées du patrimoine, quelle belle occasion pour inaugurer la visite audio guidée « les chefs d'oeuvre de la Collégiale Saint-Martin » à Montmorency (93). Une réalisation Histoire de Son pour l'office de tourisme de Montmorency.

Récit des vrais acteurs du patrimoine

Très loin du commentaire formaté, théâtralisé... et souvent peu « impliqué », le contenu privilégie les rencontres avec les passionnés ! La substance de l'audio guide, ce sont les interviews d'une vitrailliste, d'un sculpteur ornemaniste, d'un ébéniste, de deux membres de la Société d'Histoire, de la guide attitrée et même du curé de la Collégiale, un descendant de la dynastie des Montmorency.

Du gothique au renaissant

Voici donc un moyen vivant et instructif d'admirer et de comprendre l'architecture de l'édifice, témoin de la transition entre gothique flamboyant et style renaissant. C'est le cas aussi des remarquables stalles des chanoines. Quant aux vitraux, les plus anciens datent du XVIe siècle. Ils nous racontent cette époque troublée par les guerres de religion et les guerres d'Italie. Ils nous parlent de cette famille des Montmorency, si proche du pouvoir royal. Et ils nous éblouissent par le talent des maîtres verriers qui ont su mettre à profit les évolutions des techniques du vitrail.

Audiodescriptions tactiles pour visiteurs déficients visuels

Comme il s'agit de son, l'audio guide est accessible aux visiteurs déficients visuels auxquels deux séquences de description tactile (les stalles et un pilier) sont particulièrement destinées.

L'audio guide est inauguré ce dimanche 21 septembre à 10 h,

dans la Collégiale Saint-Martin.

Il sera disponible ensuite à l'office de tourisme de Montmorency.

Voir les commentaires

Les webdocs pour la médiation culturelle du patrimoine

13 Septembre 2014, 12:35pm

Publié par véronique muzeau

Les webdocs pour la médiation culturelle du patrimoine

Le webdoc ou web documentaire, est devenu un genre journalistique à part entière. De nombreux sujets d'actualité sociale, politique, économique sont ainsi traités sous cette forme multimédia. Mais le webdoc peut aussi être un bon outil de médiation culturelle et scientifique. Pourtant, les musées et lieux de patrimoine en font encore rarement usage.

 

Qu'est-ce qu'un webdoc ?

 

C'est en fait un sujet

dont on a traité des angles multiples

à l'aide de différents médias. Dans l'idéal, le webdoc propose le média le plus approprié à chaque angle :

-le son pour un récit de mémoire, l'exposé d'un point de vue, un sujet musical ou linguistique,

-la vidéo pour un sujet qui nécessite d'être à la fois montré et expliqué (processus de création ou de fabrication, analyse d'un mouvement, restitution d'une ambiance),

-le texte écrit pour les informations précises : noms, dates, définitions et informations pratiques,

-les photos, dessins, infographies pour un visuel fixe (plan, détail d'un tableau, schéma explicatif, manuscrit).

 

Bref, le webdoc si on veut, c'est la médiation totale ! Différents langages, différents niveaux de lecture, différents sens sollicités, et tout le monde peut y trouver son compte !

 

Faire entrer le webdoc sur les site internet des musées

 

Pourtant, l'utilisation du webdoc comme outil de médiation n'est guère usité par les musées ou les lieux de patrimoine (culturel ou naturel). Bien souvent, les sites internet de ces structures distillent leur offre « rich média » dans différentes pages ou proposent en vrac des « multimédia », quand ils ne se contentent pas de quelques photos ou d'une simple vidéo qui remplit alors plus une fonction de communication que de médiation.

 

Utiliser le webdoc en scénographie

 

Dans la scénographie, le webdoc reste également rare alors qu'il peut sortir du web pour intégrer les murs des musées ou centres d'interprétation. On trouve souvent sur les bornes multimédia des « serious games » (quizz ou puzzles pédagogiques) ou des visites en 3 D simples. Un webdoc y aurait sa place car il permettrait de proposer au visiteur des contenus complémentaires s'il souhaite approfondir.

Le webdoc est en effet l'outil interactif par excellence puisque le visiteur peut choisir son cheminement dans le documentaire, sélectionner les informations, les scénarios possibles, comme autrefois, les bons vieux « livres dont vous êtes le héros ». Et en matière de pédagogie, qui dit interactivité dit appropriation des connaissances par l'utilisateur. Voilà pourquoi le webdoc est un bon outil de médiation culturelle et scientifique puisqu'il transmet du savoir et qu'il explique.

 

Quelques exemples de webdocs de médiation culturelle et scientifique

 

Certains se mettent donc au webdoc de patrimoine avec bonheur. Pionnière en la matière, la région Aquitaine et son site culturesconnectees, branché depuis longtemps déjà sur la formule webdoc. Le Conseil Général du Puy de Dôme y a pensé aussi pour valoriser la chaîne des Puys.

On dégustera également le plus récent herbier 2.0 du Muséum National d'Histoire Naturelle qui permet d'explorer ses collections botaniques mais aussi ses coulisses.

 

Réaliser son webdoc

 

Il existe des outils pour réaliser un webdoc ; ce sont des plateformes – gratuites ou non - utilisées par les journalistes, donc pourquoi pas par les médiateurs ?

Les prestataires créateurs de contenus (comme Histoire de Son) sont là pour réaliser tout ce qui ne peut être fourni en interne : vidéo, audio, photo, infographies, animations 3 D, jeux, etc.

Reste une exigence de taille pour réaliser un bon webdoc : une histoire ! Le webdoc suppose une narration, donc une mûre réflexion sur ce qu'on veut transmettre et comment. Pour aboutir à un web documentaire cohérent et qualitatif, la réflexion doit être menée conjointement par les médiateurs du site et les prestataires créateurs de contenus.

Voir les commentaires

Médiation du patrimoine, tourisme culturel et accessible en septembre

31 Août 2014, 11:46am

Publié par véronique muzeau

Médiation du patrimoine, tourisme culturel et accessible en septembre

Pas de rentrée en douceur dans le domaine de la médiation et valorisation du patrimoine, du tourisme culturel, accessible à tous de préférence. Ce mois de septembre s'annonce déjà riche en rendez-vous.

 

  • Pour rester dans l'ambiance des vacances, commençons par une visite-découverte de l'Association Valentin Haüy le 4 septembre. Pour découvrir ce qu’elle propose aux personnes déficientes visuelles : musée, imprimerie braille et médiathèque. Ce sont des visites du siège parisien de l'association et le nombre de personnes est limité, d'où la nécessité de s’inscrire par courriel ou auprès de Noëlle Roy (01 44 49 27 27, poste 22 30).

 

  • Même idée du côté de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France qui vous ouvre ses portes à Paris pour une journée exceptionnelle le samedi 13 septembre. L'occasion de découvrir la Fédération, ses acteurs et l'ensemble des formations proposées par le centre FAF Access Formation.

 

  • La deuxième édition du Forum de l’Investissement Touristique en France, en partenariat avec Atout France, a lieu le 8 septembre à Paris. Il favorise la rencontre et les partenariats entre les exploitants, les porteurs de projets, les investisseurs et les collectivités pour encourager l’investissement touristique et hôtelier en France.

 

 

  • Les 20 et 21 septembre, ce sont les journées du management culturel à l'université Paris Dauphine. On y parlera notamment parité, économie sociale et solidaire, développement durable ou démocratie participative dans la culture, mais aussi partenariat public-privé.

 

  • Pour tout public, les journées européennes du patrimoine ont lieu les 20 et 21 septembre, cette année sur les liens « patrimoine culturel, patrimoine naturel ». Les #JEP2014 s'associent aussi à la journée du transport public le 20 septembre.

 

  • En Bretagne, on profite aussi des journées du patrimoine pour célébrer les 50 ans de l'inventaire de patrimoine culturel créé en 1964 par Malraux avec la quinzaine de l'inventaire du 20 septembre au 4 octobre.

 

  • Le Mexique accueille officiellement la Journée mondiale du Tourisme le 27 septembre. Elle a pour thème cette année « le Tourisme et le développement des communautés ».

 

  • Autre événement grand public, bien plus récent que les journées du patrimoine, la fête de la gastronomie du 26 au 28 septembre. Banquets populaires, dégustations, menus spéciaux dans les restaurants, visites d’entreprises ou d’exploitations agricoles, expositions, conférences ou encore animations de rue constituent le « menu » de ces journées.

Voir les commentaires

Culture, tourisme et numérique dans le nouveau gouvernement

26 Août 2014, 18:07pm

Publié par véronique muzeau

Culture, tourisme et numérique dans le nouveau gouvernement

Une spécialiste du Numérique et ex chargée du Tourisme à la Culture

Fleur Pellerin est donc nommée ministre de la Culture et de la Communication.

Comme elle était jadis chargée du Numérique, on peut considérer que c'est un point positif pour la culture numérique ; comme en outre, elle quitte le secrétariat d'État au Tourisme, on peut se prendre à rêver de vraies passerelles entre tourisme, culture et numérique.

C'est Thomas Thévenoud qui lui succède comme secrétaire d'Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l'étranger.

Voir les commentaires

Les richesses archéologiques du Finistère à la radio

30 Juillet 2014, 08:05am

Publié par véronique muzeau

Les richesses archéologiques du Finistère à la radio

Cet été, découvrez les richesses archéologiques du Finistère dans les émissions réalisées par Histoire de Son pour Radio Evasion, la radio associative de l'Aulne maritime.

Le paléolithique et le néolithique à Plouhinec

Le néolithique à Brasparts

 

 

L'antiquité gallo-romaine à Quimper

Le haut moyen-âge à Landévennec

Voir les commentaires

Connaissez-vous l'agroforesterie ?

25 Juillet 2014, 18:26pm

Publié par véronique muzeau

Connaissez-vous l'agroforesterie ?

L'agroforesterie a son festival et surtout son association qui nous en donne une définition :  

 

L’association d’arbres et de cultures ou d’animaux sur une même parcelle agricole, en bordure ou en plein champ.

Association Française d'Agroforesterie

Les haies, les arbres émondés (trognes), les arbustes des bords de cours d’eau (ripisylves) sont des aménagements agroforestiers. Sylvopastoralisme (animaux qui se nourrissent en forêt) ou "pré-vergers" (animaux qui pâturent dans des vergers) sont des exemples de pratiques agroforestières et il s'agit aussi de notre patrimoine.
 

A l'heure des interrogations sur nos pratiques agricoles pas toujours durables et sur nos pratiques forestières méconnues … l'agroforesterie remonte en sève !

Un peu d'histoire : autrefois, la forêt de Fontainebleau (moins peuplée d'arbres qu'aujourd'hui) était un lieu de pâturage, pour les moutons notamment …végétaux et animaux cohabitaient dans un savant équilibre écologique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur les sentiers commentés par le naturaliste Philippe Bruneau de Miré dans l'application mobile la forêt de Fontainebleau, co-réalisée par Histoire de Son pour l'ONF.

 

Quant au festival d'agro écologie Paysages in Marciac, c'est à la fois un moment de médiation scientifique sur l'agriculture, la géographie et le patrimoine naturel, et, du fait de ses dates  (28 juillet - 12 août), une proposition originale de tourisme culturel. En parallèle au festival de Jazz, vous pourrez suivre dans la petite ville du Gers des balades matinales, expositions, ateliers, causeries, projections ; l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) propose une journée sur cette agriculture qui s'adosse aux arbres.

 

Voir les commentaires

#Expositions sonores pour l'été

17 Juillet 2014, 09:27am

Publié par véronique muzeau

Le son, une onde qui transmet tant de notre humanité

Le son, une onde qui transmet tant de notre humanité

Il y a plusieurs façons d'utiliser le #son dans une #exposition. Bien sûr, il peut prendre la forme d'une simple ambiance destinée à renforcer l'évocation d'un lieu, d'un métier. C'est le cas le plus fréquent. Il y a aussi le son « illustration » qui vous permet d'entendre le chant de l'oiseau ou le cri de l'animal qui vous est présenté en visuel.

Mais de plus en plus, l'#audio en exposition est employé pour d'autres usages.

 

Le son du témoignage

 

Un rappel si vous passez par le centre (magique) du Finistère, allez visiter l'expo « Ecoute donc ! Parcours de femmes » à l'écomusée des Monts d'Arrée, dont la scénographie sonore est signée Histoire de Son. Les témoignages des femmes du territoire deviennent alors du #patrimoine oral.

D'autres expositions donnent la parole aux « vraies gens » ailleurs en France comme « Parole aux habitants » des sites d' Utopies réalisées. Il y est question du vécu des habitants dans des sites emblématiques de l'#architecture contemporaine : "comment vit-on aujourd'hui dans un patrimoine issu des grandes utopies du XXe siècle ?". C'est au Couvent de la Tourette à Eveux(69) jusqu' au 31 juillet 2014 et ensuite dans les autres sites du réseau.


 

Le son comme phénomène physique

 

Impossible d'oublier « La voix, l'expo qui vous parle » qu'on peut voir jusqu'au 28 septembre à la Cité des Sciences à Paris. La voix y est explorée sous l'angle scientifique (comment elle est produite) mais aussi social (ce qu'elle communique) et enfin esthétique (l'art de la voix). L'Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique, l'IRCAM présente d'ailleurs un petit film étonnant sur la voix et ses imitations par la machine.

 

Le son c'est de la physique ...et de la musique

 

Comme quoi les sciences aiment aussi les arts, en tout cas au Forum départemental des Sciences de Villeneuve d'Ascq qui propose jusqu'au 8 mars 2015 « Monte le son ! ». Un parcours de 22 modules sonores et musicaux interactifs pour expérimenter le son tout en réfléchissant à ce qu'est la musique.


Le son comme art

 

Enfin, le son est parfois exposé comme une œuvre en soi.

Il peut s'agir de musique, présentée comme élément d'une culture ; celle du Maghreb dans « Place du Pont production » aux archives de Lyon jusqu'au 14 août.

Ou bien le son exposé comme art relève de la création contemporaine voire de la sculpture sonore. C'est le cas dans « Laisser les sons aller là où ils vont » au Centre National des Arts Plastiques de Franche-Comté. Les œuvres sonores y sont aussi visuelles et oscillent entre naturalisme, bruitisme et méditation puisqu'il s'agit de paysages sonores.

Voir les commentaires

Un peu d'écoute culturelle sur le net (3)

11 Juillet 2014, 19:09pm

Publié par véronique muzeau

Il n'y a pas que des videos sur internet, il y a aussi de l'audio...pour se cultiver !

Il n'y a pas que des videos sur internet, il y a aussi de l'audio...pour se cultiver !

Comme chaque été, Histoire de Son vous invite à enrichir votre temps libre en écoutant des contenus audio de médiation culturelle et scientifique sur internet. Il s'agit aussi bien de webradios que de podcasts d'émissions ou d'audio conférences.

 

La wikiradio du cnrs

Les sons proposés par le CNRS sont de qualité et accessibles au grand public mais les formats sont longs : il faut compter au minimum une heure d'écoute (rarement moins) et jusqu' à 4 heures !

 

Les entretiens enregistrés du magazine Pour la science

La revue scientifique propose des podcasts de ses entretiens avec les scientifiques qui nous parlent aussi bien de leurs sujets de recherche que de leurs parcours personnels, mais certains manquent trop de pédagogie pour être accessibles à tous.

 

Canal Académie

Autrement dit le portail de l'Institut de France qui comprend une radio qu'on peut écouter en direct (pas toujours facile si on prend une conférence en cours de route).

Attention, pour réécouter une ancienne émission dans son intégralité, il faut être membre du club (23 € par an).

 

Les audio-conférences de l'archéoclub de l'école du Louvre ...

Des conférences sur la préhistoire et l'antiquité à écouter en ligne (pas de téléchargement).

 

...ou celles du comité d'histoire de la ville de Paris

12 conférences grand public sur l'histoire de Paris au Moyen-âge : histoire urbaine et architecturale, religieuse, sociale ou politique.

 

Les livres audio gratuits de l'association Des Livres à Lire et à Entendre

Une association loi 1901 qui a pour objet de faciliter l’accès de tous et en particulier des non-voyants et malvoyants aux joies de la littérature. Sa bibliothèque à télécharger en ligne est bien fournie et notamment de livres d'histoire, d'art ou de philosophie.

 

Et vous pouvez aussi retrouver les sites de contenus audio qu'on vous préconisait l'an dernier ! Ici aussi...

Voir les commentaires

Médiation du patrimoine, tourisme culturel et accessible cet été

29 Juin 2014, 17:33pm

Publié par véronique muzeau

Médiation du patrimoine, tourisme culturel et accessible cet été

 

Des vacances … mais pas totales. Il reste quelques rendez-vous pour ceux qui s'intéressent à la valorisation et la médiation du patrimoine, au tourisme culturel et accessible en juillet et en août.

 

  • La commission de géographie du tourisme et des loisirs de l'Université de Bretagne Occidentale organise ses 41e journées sur le thème « Tourisme, marge et périphérie », du 1er au 3 juillet au pôle universitaire de Quimper. Le programme aborde en particulier la mise en tourisme des marges et enclaves, le cas particulier des îles tropicales, le rôle des acteurs publics, les relations centre-périphérie. Les chercheurs évoqueront les cas des Inuits, des Sahariens, ou encore de l'Auvergne, de la Chartreuse, de l'arrière-pays touristique de Cancun...un vrai voyage intellectuel avant les vacances !

 

Le tourisme : une industrie d'avenir pour la France”
“Le
tourisme au service du développement du territoire".


 

  • Destinée au grand public, la Nuit des églises, le 5 juillet est aux confins de la manifestation spirituelle ...Mais pour les simples curieux, elle laisse une large place à la découverte de l'art sacré : architectural mais aussi musical, et c'est partout en France.

 

  • Le comité Cimuset (Comité International des Musées de Sciences et Technologies) organise son colloque annuel du 6 au 11 juillet à Paris et Reims. Au programme, des visites de musées de sciences, ateliers, manifestations…

 

  • Très pratico-technique, le 9 juillet, une table ronde sur la connexion numérique du tourisme en mobilité au Welcome City Lab à Paris.

 

  • Et après une longue pause...une journée professionnelle sur la recherche dans les musées, le 28 août à Coire en Suisse, organisée par l’Association des musées suisses pour réfléchir à la place de la recherche dans les musées, ses réseaux et ses outils, notamment numériques.

Voir les commentaires

Tourisme : applications mobiles innovantes ou...intelligentes ?

24 Juin 2014, 13:47pm

Publié par véronique muzeau

Une application mobile de visite doit-elle d'abord "faire riche" ou intéresser l'utilisateur ?

Une application mobile de visite doit-elle d'abord "faire riche" ou intéresser l'utilisateur ?

Parmi les grandes mesures annoncées par le ministre des Affaires Étrangères, Laurent Fabius, lors de la clôture des Assises du Tourisme le 19 juin, il est question « d'un plan Wifi pour équiper les sites touristiques et des concours pour développer des applications innovantes pour les smartphones destinées à accompagner les touristes. »

Fort bien, voilà qui semble parfait...et pourtant ! En quoi une application innovante est-elle de qualité ? Or, n'est-ce pas ce qui devrait être la priorité : la qualité ? On se gargarise de gadgets en tous genres et on oublie le véritable objectif des applications d'accompagnement touristique : il s'agit d'abord d'accompagner ! Donc d'abord d'être utile, d'apporter quelque chose. On est pourtant encore loin du compte.

Des applications simples et intéressantes

Nous avons testé quelques applications mobiles de diverses villes touristiques voire d'institutions patrimoniales. Nous tairons pudiquement leur nom mais il s'avère que la qualité de nombre de ces applications est consternante. Pour deux raisons essentielles :

 

  • une ergonomie « conçue » (mais a-t-elle seulement été pensée ?) en dépit du bon sens. On sent bien que le concepteur a voulu épater la galerie, mais le résultat, c'est la complexité d'usage de l'application, sans oublier les détails qui tuent : fichiers audio tellement dégradés qu'il deviennent inaudibles ou, à l'inverse, vidéos trop lourdes...

 

  • un contenu qui oscille entre vulgarité et indigence. En fait, on dirait qu'il n' y a pas eu de conception de contenu, même pour des villes d'art et d'histoire pourtant dotées d'un service patrimoine dont le personnel est censé avoir des compétences en médiation culturelle…

 

On se retrouve finalement avec des applications mobiles de visite qui énervent l'utilisateur et ne lui apprennent absolument rien, quelle belle réussite !

 

Alors, est-il nécessaire de proposer aux visiteurs des applications smartphone innovantes ? Peut-être...mais des applications mobiles intelligentes, sûrement !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>