Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Outils de médiation culturelle : pour tous!

19 Mars 2013, 10:29am

Publié par histoiredeson

 

IMG 3530

 

Comment la mise en accessibilité des lieux et des documents est un plus pour toute la collectivité.

 

Rendre un site internet accessible aux personnes handicapées sensorielles, c'est rendre service à tous !

Parce qu'en général, le site en question devient alors comme par magie plus ergonomique, plus clair, plus lisible !

Idem pour un site touristique ou culturel.

Quel visiteur pourvu de deux yeux en bon état n'est pas « passé à côté » du détail d'un tableau qu'il n'avait pas remarqué ? Détail qu'il aurait pu apprécier s'il avait écouté la description analytique d'un audioguide destiné aux personnes déficientes visuelles.

Et ne parlons pas de ces visiteurs trop jeunes ou mal à l'aise avec la lecture qui préfèreraient qu'on leur explique une œuvre ou un objet oralement...

 

Le vieillissement de la population entraîne toutes sortes de petites déficiences sensorielles qui ne sont pas forcément identifiées comme des handicaps et qui pourtant rendent bien inconfortable une visite sans outils de médiation supplémentaires. Les seniors ne tarissent pas d'éloges pour les boucles magnétiques qui permettent à chaque membre d'un groupe d'entendre ce que dit le guide-conférencier dans un univers bruyant, en lui évitant de s'égosiller.

Mais tous ces outils de médiation et d'accessibilité nécessitent bien sûr une expertise, à commencer par celle des premiers intéressés, et une réflexion approfondie, car le secteur est encore assez neuf.

 

rappel :

Jeudi 21 et vendredi 22 mars, le colloque européen ICOMOS France aura pour thème « Patrimoines et Accessibilité » avec cette question en particulier : Comment concilier accessibilité et protection du patrimoine ?

C'est à l'Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville (ENSAPB)

http://patrimoinesaccessibilite.wordpress.com/

Commenter cet article