Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le Patrimoine culturel accessible à tous avec Histoire de Son

Les associations popularisent l'archéologie

10 Juin 2016, 09:52am

Publié par véronique muzeau

Des journées de l'archéologie 2016 très démonstratives à Locronan

Des journées de l'archéologie 2016 très démonstratives à Locronan

À l'approche des journées nationales de l'archéologie 2016, intéressons-nous à ces associations, de plus en plus nombreuses et très actives, qui facilitent grandement la médiation et la découverte archéologique auprès du grand public.

 

On dirait un foisonnement, comme à la fin des années 1970, quand sont nées toutes ces associations de patrimoine dédiées en priorité à la sauvegarde de bâtiments ou de sites.
Elles sont légion en France, la fédération patrimoine environnement revendique plus de 3500 associations adhérentes dans ce domaine !

Depuis le début des années 2000, la thématique archéologique semble avoir le vent en poupe.
Et les associations qui la portent se montrent très innovantes en matière d'actions et d'événements à destination du grand public, bien loin des sociétés savantes de la fin du XIXe siècle qui se limitaient presque exclusivement aux chercheurs et scientifiques.

 

Dans le Finistère, nous avons quelques beaux exemples de ces associations d'un nouveau style.

Dans la famille « troupes de reconstitution », Letavia est spécialisée dans le Haut Moyen Âge (ou l'Antiquité tardive) en Bretagne. Ses bénévoles passionnés replongent le public dans ces temps « obscurs », en tout cas méconnus, en reconstituant au plus près les ateliers, habitats, vêtements, repas, objets et gestes du quotidien de l'époque.

Plus transversale, la compagnie Dagorlad est autant un club de sport qu'une association de chercheurs consacrés aux arts martiaux historiques. Ses membres effectuent eux-mêmes des recherches documentaires très pointues pour reconstituer les techniques et postures de combat ou l'équipement et l'armement des époques anciennes dans toute l'Europe, jusqu'aux vikings.

 

Une véritable démarche scientifique de recherche

 

C'est surtout leur souci de véracité et de recherche qui donne toute sa crédibilité à la démarche de ces associations.

Elles comptent d'ailleurs parfois des professionnels de la recherche scientifique, et singulièrement de l'archéologie, en leur sein. 

Ainsi Les Mémoires du Kreizh Breizh, association qui valorise le passé du centre Bretagne compte deux archéologues parmi ses quatre salariés. L'association revendique d'ailleurs deux activités : la médiation et la recherche.

Côté médiation, elle sera l'un des fers de lance des Journées Nationales d'Archéologie dans la région, en proposant trois conférences le samedi sur les fouilles et les découvertes archéologiques locales, et un circuit balade le dimanche à la découverte des voies antiques autour de Carhaix.

 

Et les archéologues font donc appel à ces associations pour la pratique de l'archéologie expérimentale. Il s'agit souvent de faire reconstituer un geste technique, la fabrication d'un objet, pour en comprendre le fonctionnement ou valider une hypothèse.
Le chantier de reconstitution du château fort de Guédelon en est un exemple emblématique à grande échelle, mais les associations ont leur part aussi !
Notamment parce qu'elles comptent parmi leurs membres de véritables artisans-chercheurs, passionnés par leurs techniques et par l'histoire.
Ainsi Benjamin Simao, luthier « antique » de l'association Letavia travaille aussi régulièrement avec des musées en archéologie expérimentale musicale.

Des propositions de médiation culturelle innovantes

 

Une autre toute jeune association du Finistère spécialisée dans la paléo-métallurgie en Armorique, Ar Seizh metal, s'apprête à pratiquer ce type de « recherche en situation » à l'occasion des JNA, à Locronan.
Comptant parmi ses membres des artisans d'art passionnés d'histoire, l'association proposera au public d'assister à des
démonstrations de métallurgie de l'âge du Bronze.

S'y ajoutent des conférences d'archéologues à propos de l'exploitation et du travail du métal à cette période (-2000/-800) en Armorique, et sur les liens avec les Cornouailles britanniques dans le domaine de la métallurgie de l'étain (un des composants du bronze).
L'association créée en décembre 2015 lance également un financement participatif pour éditer un livret multimédia sur l'histoire du métal en Bretagne, associé à une application mobile, il proposera un contenu augmenté en vidéos.

 

Les 17, 18 et 19 janvier 2016, ce sont des dizaines d'associations qui vous proposent des découvertes de sites fouillés et des reconstitutions expérimentales en tout genre : fabrication et lancer de flèches du paléolithique, charpente navale du XVIIe, festins préhistoriques, gaulois, byzantins ou dégustation mérovingienne, artisanat antique, tissage de lin ou mouture de grain néolithique, combat romain, frappe de monnaie, réduction du fer gallo-romaine, initiations aux techniques de recherche en carpologie ou céramologie... sans oublier les spectacles et les rallyes archéologiques, ou les ateliers destinés aux enfants qui susciteront peut-être des vocations d'archéologues.

 

Il s'agit là de médiation directe mais les associations jouent également un rôle important toute l'année en médiation indirecte. Tous Curieux / Histoire de son fait régulièrement appel à ces personnes ressources passionnantes pour les contenus numériques de visite, audio ou vidéo, et elle les en remercie !

Commenter cet article